5 ingrédients effrayants se cachant dans les « bonbons » (et comment les éviter pendant l’Halloween)

Ceci est l’un des pires cauchemars d’un parent.

On fait tout ce qu’on peut pour protéger nos enfants du danger, on leur donne les meilleurs moyens pour qu’ils aient une longue vie heureuse et en santé.

Puis, le pire arrive.

Ils développent une maladie grave ou encore, adoptent des comportements terribles, c.-à-d. agressifs et violents.

Peut-être que c’est inné, génétique, héréditaire ou peut-être que c’est toute la malbouffe que vous leur avez donnée qui en est la cause. Prenons l’exemple de  l’Halloween.

On célèbre cette fête avec un festin de sucreries. Or, leur consommation a des conséquences néfastes sur la santé de vos enfants et vous ne saurez même pas ce qui les a frappés.

Vous pouvez prévenir quelques maladies en arrêtant de leur donner des substances toxiques. Il suffit d’être des parents avertis.

Savez-vous ce qui se trouvent réellement dans les sucreries ?

Je vous comprends.

On veut faire plaisir à nos enfants. Mettre des costumes, faire peur aux autres pour s’amuser, passer de maison en maison dans le quartier, s’éclater en famille, bouffer une tonne de sucreries, tout ça est excitant pour nous et nos enfants. Cependant, leur consommation peuvent avoir de mauvaises conséquences.

En effet, manger des sucreries est très nuisible à la santé. Des études scientifiques ont documenté que ces cochonneries augmentent potentiellement leur risque de développer le cancer, des troubles de l’attention, des comportements agressifs, des maladies émotionnelles et psychiatriques et de causer une baisse de leur intelligence. Ils pourraient même développer des comportements criminels et, invariablement, entraîner de mauvaises habitudes alimentaires dans l’avenir. On y a découvert quelques carcinogènes.

En voici quelques-uns :

1. Les colorants synthétiques

Au début, ils étaient produits à partir du charbon et aujourd’hui, ils le sont à partir du pétrole. En 2011, la Food and Drug Administration (FDA), aux États-Unis, s’est réunie pour envisager de mettre des étiquettes sur les aliments s’ils contenaient tout type de colorant artificiel en raison du nombre croissant d’études qui relient l’hyperactivité ou des troubles du comportement aux colorants alimentaires artificiels.

Les scientifiques ont découvert que seulement 20 mg de colorant synthétique étaient suffisants pour troubler un enfant. En effet, une étude du Lancet en 2007 a révélé que « les colorants artificiels ou le conservateur benzoate de sodium (ou les deux) dans l’alimentation a entraîné une augmentation de l’hyperactivité chez les enfants de 3 ans et 8-9 ans dans la population générale. » Les chercheurs les ont également liés à l’asthme, aux allergies et même, au cancer.

Les  colorants artificiels se trouvent dans les bonbons et les chips, tels que les M & M, les Skittles, les bonbons gélifiés (bonbons Gummy), les Smarties, les Cheetoh’s, les Doritos, les bonbons au maïs, etc.

2. Les édulcorants artificiels

Afin de ne pas faire augmenter notre tour de taille et de contrer le diabète, une étude de 2004 publiée de le International Journal of Obesity  a constaté que l’aspartame et le sucralose (Splenda) peuvent effectivement favoriser l’obésité en incitant le corps à penser que les aliments sucrés et les boissons ne contiennent pas autant de calories.

Une autre étude a révélé que les boissons gazeuses dites « diète » peuvent doubler votre risque de dysfonctionnement du rein. La FDA reçoit plus de plaintes au sujet de l’aspartame (c’est un édulcorant controversé depuis les années 1970) que tout autre additif alimentaire et compte environ 167 effets secondaires possibles, mais il n’a jamais été banni.

Les édulcorants artificiels sont souvent trouvés dans les produits dits  « faibles en glucides », « sans sucre ajouté », « sans sucre », y compris les jus de fruits, les jus en carton, les chewing-gums, les bonbons, les poudres et les barres protéinées.

3. Le sirop de maïs à haute teneur en fructose (SMHTF), aussi appelé glucose-fructose 

Par rapport aux édulcorants traditionnels, le SMHTF est plus sucré au goût et n’est pas cher à fabriquer. De plus, il se mélange facilement dans les produits de boulangerie et les boissons liquides.

Il représente 10 % de notre apport calorique quotidien, et les Américains en consomment environ 29 kilos chaque année. Les études ont découvert que le SMHTF contribue à la stéatose hépatique non alcoolique, et ce, dès le jeune âge.

Le SMHTF se trouve dans les chocolats au lait, les bonbons à base de gélatine, les gélatines, les sucettes, la plupart des jus de fruits, les boissons gazeuses, etc.

4. Le benzoate de sodium

C’est un conservateur souvent utilisé pour prévenir la moisissure, afin de prolonger la durée de vie dans beaucoup de nos produits alimentaires et de nos boissons.

Des préoccupations ont émergé au sujet de la combinaison de benzoate de sodium et de l’acide ascorbique (vitamine C), qui, selon la FDA, forme le benzène chimique, un cancérigène.

Le benzoate de sodium donne aux aliments, aux bonbons et aux boissons leur couleur orange et a un arrière-goût amer.

5. Le Butylhydroxyanisol (BHA) et le butylhydroxytoluène (BHT)

Utilisés comme conservateur pour empêcher les matières grasses des aliments et des friandises de rancir (souvent présents dans les céréales, le gruau emballé, le pain). Le BHA et le BHT sont des antioxydants synthétiques. Le BHA est un démoussage de levure, tandis que le BHT est utilisé pour conserver les aliments, l’arôme et la couleur.

Il  existe des preuves que certaines personnes ne peuvent pas métaboliser le BHA et le BHT, qui altèrent la santé et le comportement et qui augmentent le risque de cancer. Ironie du sort, le BHT est interdit en Angleterre.

On les trouve dans les produits qui contiennent de l’extrait de romarin, antioxydant naturel.

Au final, méfiez-vous de ce que vous et vos petits consommez.

Comment les éviter pendant l’Halloween et quoi faire à la place ?

Ce ne serait pas génial ?

De faire semblant que l’Halloween n’existe pas, de carrément enfermer vos enfants à la maison ou de nous attendre à ce que vos enfants vous disent que la consommation de sucreries est absurde ?

C’est dommage que ce ne soit pas possible. Par contre, vous pourriez trouver d’autres solutions pour rendre cet évènement agréable.

En effet, tout ça peut se célébrer joyeusement et sainement. Il suffit juste d’être créatif. En voici des exemples :

  • Faites un échange de cadeaux : Dites à vos petits que, s’ils déposent leurs sacs de sucreries dehors, la sorcière d’Halloween échangera leurs bonbons pour des jouets.
  • Effectuez un rachat : Offrez-leur de racheter les sucreries ramassées (c’est génial s’ils veulent se faire de l’argent !)
  • Donnez d’autres petits objets : Donnez aux enfants qui passent à la maison des ballons, des jouets ou d’autres bidules pas chers, comme ceux achetés au magasin de 1 $.

Un dernier exemple, mais non des moindres :

  • Célébrez en famille : passez une soirée spéciale à organiser des jeux ou à faire du théâtre tout déguisés, à aller au cinéma, à jouer aux quilles ou bien, préparez des desserts santé inspirés de l’Halloween.

Vous n’avez plus besoin de craindre l’Halloween. Transformez cet événement en un moment précieux et mémorable.

[note]Mieux vaut nourrir la joie que nourrir la mort. [/note]

Dites-moi, avez-vous d’autres solutions ?

Comme parents, ceci serait inconcevable.

Qui laisserait ses enfants s’intoxiquer comme des toxicomanes ? Car les sucreries sont tout de même des intoxicants ! On enseigne à nos enfants à dire non aux drogues, mais on pourrait tout aussi bien leur enseigner à dire non aux sucreries, non ?

Nous ne sommes pas obligés de suivre le courant. Nous pouvons bousculer et briser les traditions. Ce n’est qu’une question de choix. C’est une chose d’être ignorant à l’empoisonnement de nos petits, mais c’en est une autre de connaître les dangers des substances toxiques et de ne rien faire pour les protéger.

Dans la section des commentaires ci-dessous, je vous invite à emboîter le pas et à partager d’autres façons plus saines d’enseigner le danger des sucreries à nos enfants et de célébrer cette fête. En participant, nous pouvons aider le plus de personnes possible à trouver des idées innovatrices.

C’est surprenant ce que l’on est capable de faire lorsqu’on se tient ensemble et lorsqu’on défend nos valeurs. Avec un peu d’audace, de coeur et d’amour pour soi et nos futurs adultes, nous avons la possibilité de faire une différence et de changer le monde.

Et vous ? Êtes-vous de la partie ?

domo_with_candy_corn_for_halloween-660x509

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !