As-tu acheté plus que les outils de base les plus essentiels?

Est-ce que c’est fini la folie de la rentrée ? Te rappelles-tu comment c’était dans le temps ? Quand il fallait te procurer pleins de nouveaux trucs ? Comment tu te sentais ?

Je ne sais pas pour toi, mais moi, j’étais toujours hyper excitée à l’idée de me procurer pleins de nouveaux trucs comme de beaux cahiers de notes, des stylos à bille de toutes les couleurs, des surligneurs fluo, etc. J’adorais les magasins de fournitures et je pouvais y rester des heures à contempler le matériel scolaire… parce que je voulais tout avoir !

Il y avait deux choses qui m’hypnotisaient le plus : les stylos de fantaisie et les agendas. Et ceux-là variaient beaucoup en prix. Je restais paralysée devant ces articles en me demandant si j’avais vraiment besoin de ces modèles en particulier. Je me demandais : « Qu’est-ce qu’ils ont de plus que les moins chers n’ont pas ? »

Lorsque j’ai connu mon engouement pour l’alimentation vivante, comme tout était nouveau, j’ai ressenti presque la même chose : j’étais émerveillée, mais complètement étourdie, embrouillée et incapable de faire mes choix quant aux achats de nouveaux outils.

Quand on commence dans l’alimentation vivante, il est facile d’être pris dans le maelström de la gadgetterie : on veut tout posséder et acheter la crème de la crème.

Mais est-ce que c’est vraiment nécessaire ? Doit-on faire ça avant d’être considéré comme un crudivore sérieux ?

Je vais te donner les outils les plus essentiels à se procurer sans trop te ruiner et t’aider à clarifier tes choix.

raw-kitchen-tools

De gauche à droite : déshydrateur, mélangeur, sac à lait de noix, robot, découpeur à spirale

Écoute, je vais te donner la vérité crue : c’est génial d’avoir un déshydrateur, un extracteur de jus, un découpeur à spirale, un robot, une machine à crème glacée, un équeuteur de tomates, un moulin à épices, un germoir, et tout le tralala, mais honnêtement, tout ce qu’il te faut quand tu débutes ou quand tu veux augmenter ton apport en aliments vivants, c’est un bon mélangeur (mixeur), un bon couteau de chef, une planche à découper et possiblement, un sac à lait.

Je te dis ça parce qu’au départ, je n’avais que quelques couteaux et qu’un mélangeur ordinaire. Par la suite, je me suis procuré un découpeur en spirale (taille-légume), car c’était le seul outil qui n’était pas excessivement cher et après, sur une période de deux ans, un extracteur de jus, un robot, un mélangeur à haute puissance et à la toute fin un déshydrateur. Et après avoir suivi ma formation professionnelle en cuisine vivante, je me suis acheté un couteau de chef de haute qualité.

Mais après plusieurs années, je me suis rendu compte que, une fois la folie de faire des plats sophistiqués, compliqués et gastronomiques passée, je ne me servais plus vraiment de mon découpeur en spirale et à peine de mon déshydrateur, car je mange très simplement aujourd’hui.

Si tu as les moyens de procurer tous ces engins, tant mieux pour toi ! Sinon, tant mieux pour toi aussi, car tu sauras comment économiser.

Bref, comme dit précédemment, voici les outils essentiels, expliqués en détail et en ordre d’importance, que tout débutant devrait se procurer :

1. Un couteau de chef 

Un bon couteau de chef est l’outil le plus important dans la cuisine. Achète le meilleur couteau selon TES moyens. Une lame en acier au carbone (inoxydable) est recommandée, car ce matériau est le plus durable. Essaie-le en magasin si possible pour voir si tu es à l’aise avec lui et si tu te sens bien lorsque tu le tiens dans ta main. Un bon couteau devrait avoir un bon équilibre et te donner la sensation qu’il est l’extension de ta main.

Les couteaux en céramique sont une excellente solution de remplacement au couteau en acier au carbone parce qu’ils ne brunissent pas les fruits et les légumes, résultant de l’oxydation causée par le métal, et ils ne laissent aucun goût métallique à la nourriture, ainsi subtils sont-ils. Ils dureront également des mois, voire des années, sans l’aiguiser. La céramique est un matériau très dur, ce qui, par contre, la rend plus fragile si ses soins et son utilisation ne sont pas adéquats.

2. Une planche à découper

Les planches à découper en bois ou en bambou sont les meilleures à avoir. Celles en plastique peuvent s’ébrécher et s’infiltrer dans la nourriture. De plus, les planches à découper en bois ont un peu de souplesse, ce qui facilite la coupe des aliments, alors que celles en plastique sont tellement dures qu’elles peuvent abîmer tes couteaux.

Je recommande une grande planche solide et tu peux en acheter une en plastique qui est plus légère et flexible pour de petites tâches. Utilise un côté pour les légumes et l’autre pour les fruits afin d’éviter de mélanger les saveurs. Ces dernières sont pratiques pour le voyage et pour faire glisser les aliments coupés dans un mélangeur, un robot ou un bol.

3. Un sac à lait de noix

Un sac à lait de noix sert à faire, comme son nom l’indique, des laits oléagineux ou végétaux et même des jus filtrés ! Grâce à son tissu, il permet de filtrer le lait en laissant derrière lui la pulpe. Il est aussi pratique pour des fromages et pour faire de la germination. On trouve leur filet en nylon fin ou en coton non blanchi avec un cordon. On peut les rincer et les réutiliser. Si tu n’en as pas, tu peux utiliser une gaze ou un tamiseur fin pour faire du lait, mais le tissage n’est pas assez serré et de la pulpe peut tomber dans le lait.

4. Un mélangeur (mixeur)

Un mélangeur est essentiel dans la cuisine vivante. On l’utilise pour faire des smoothies, des jus, des soupes, des sauces, des purées et des trempettes et pour moudre les noix et les graines. Il y a beaucoup de modèles sur le marché et ils peuvent varier de 10 $ à plus de 600 $. Néanmoins, si tu as les moyens, achète-zen un de très bonne qualité comme un mélangeur à haute puissance/vitesse. Ils sont polyvalents, faciles à nettoyer, puissants et durent une éternité.

Les mélangeurs ordinaires sont incapables de réduire adéquatement ou d’atteindre la consistance désirée pour obtenir une consistance hyper lisse lorsqu’on y met des noix et des graines, ceux-là étant durs, pour faire des crèmes, des fromages et des glaces. À la longue, leurs moteurs s’épuiseront rapidement.

Cela étant dit, si tu possèdes déjà un mélangeur ordinaire, c’est super. Ce n’est pas la peine de le balancer par la fenêtre. Il te faudra juste un peu plus de temps pour avoir la consistance désirée. Parfois, tu vas devoir couper les aliments en avance et d’autres fois, laisser le mélangeur en marche plus longtemps.

Donc comme je t’ai dit, si tu as les moyens, voici quelques marques recommandées :

  • Vitamix : peut-être le mélangeur le plus polyvalent et le plus durable, on peut le retrouver avec un moteur à vitesse faible ou turbo et il vient avec une carafe de 1,792 L (64 oz) pour des grandes quantités et de 896 ml (32 oz) pour fouetter des petites quantités (vendue séparément). Les vitesses sont réglées manuellement. Je le considère comme une voiture manuelle ;
  • Blendtec : aussi bon et moins cher que le précédent, on le retrouve avec des vitesses programmées qu’on peut choisir selon la consistance recherchée ou, plus précisément, selon la recette à préparer, comme un smoothie, une soupe ou de la glace concassée, et il s’arrête automatiquement quand la préparation est complétée. Je compare celui-là à une voiture automatique ;
  • Juiceman : c’est un bon choix si on a un budget serré ;
  • Tribest Personal Blender : il est excellent pour le voyage, mais ne remplace pas les précédents, car il ne rend pas les préparations très lisses. Il est très abordable et est muni de deux types de lames pour mélanger les préparations et moudre les noix et les graines.

Mais si jamais tu veux y aller à fond la caisse peut-être que tu voudras te procurer…

5-Un extracteur de jus

La sélection d’un extracteur de jus doit être considérée avec attention. Boire des jus est une excellente façon de donner du repos à ton système digestif pendant qu’il absorbe les enzymes, les vitamines et les minéraux. Les jeûnes de jus sont très thérapeutiques et utiles pour nettoyer et guérir beaucoup de maladies. La plupart des extracteurs de jus vendus sur les étalages des grandes surfaces sont des centrifugeuses. Les jus extraits de ces types d’extracteur sont de qualité moindre, car pendant que le mécanisme centrifuge tourne à une haute vitesse, il râpe les aliments frais, ce qui accélère leur oxydation. Ces appareils ont aussi tendance à gaspiller les aliments parce qu’ils sont incapables de complètement décomposer leurs parois cellulaires et d’extraire tout leur jus. Enfin, beaucoup d’entre eux ne peuvent pas extraire le jus de verdures ou de l’herbe de blé.

Les meilleurs types d’extracteurs sont ceux qui mastiquent les aliments frais à une faible vitesse et, par conséquent, ils préservent les qualités nutritives du jus. Ceux-là produisent une pulpe très sèche, puisque le jus est complètement extrait, ce qui te donne, en fait, un meilleur retour sur investissement. Voici quelques marques recommandées :

  • Green Star : il est peut-être l’appareil qui mastique le mieux sur le marché. Il est capable d’extraire le jus de divers types d’aliments, ce qui inclut les verdures et même les herbes, comme l’herbe de blé. Il peut également homogénéiser les noix et les graines pour faire des pâtés.
  • Champion : il a très bonne capacité à homogénéiser divers types d’ingrédients et d’extraire le jus de carottes (ce que le Green Star fait moins bien).
  • Oméga 8600 : beaucoup plus à meilleur marché que les deux précédents, il a très bon rapport qualité-prix.

Tu peux trouver la plupart du matériel suggéré dans les magasins d’aliments naturels, dans les restaurants d’alimentation vivante ou les magasins spécialisés en ligne. Et tu n’es pas obligé(e) de tout acheter neuf. Si tu connais des gens qui t’en offrent comme cadeau ou en vendent à des prix réduits dans les ventes de bric-à-brac, dans les petites annonces classées ou sur Internet, surtout, n’hésite pas à les prendre !

Et toi, quel a été ton processus ? Est-ce que c’était difficile de te décider ? Qu’est-ce que tu as acheté en premier et qu’est-ce que tu adores de tes nouveaux jouets ?

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !

  • azzurro.bleuciel

    Coucou !
    Alors moi, ça fait depuis quelque mois que je suis dans le cru, mon premier achat a été un extracteur de jus (Oméga 8006). Tout les sites crudivores en vantaient les mérites, et vraiment je suis super contente de ce modèle ! Par la suite j’ai acheté un blender, ce n’est pas un surpuissant mais il va très bien pour mes préparations de tout les jours. Pour moi ce sont les deux appareils dont je ne pourrait plus me passer !

    Je ressent tout a fait ce que tu racontes : la tendance à la gadgetterie est très forte au début ! En fait il y a eu d’autres achat liés au cru : une collection de saladiers multicolores pour ranger mes fruits, un belle carafe pour mes jus, un verre à smoothie … Mais je me sers de tout ça aussi !
    En tout cas bravo pour ce site très bien fait, je viens de le découvrir et j’adore !
    =)

    • Naïnaï

      Félicitations dans t’être lancé dans cette belle aventure. Moi aussi j’adore mon Oméga. Il est tellement facile à nettoyer!

      Merci pour les compliments. J’espère pouvoir t’accompagner au long de ton cheminement.