Des nouilles arc-en-ciel à la sicilienne à croquer

Te dire que cette salade se prépare hyper rapidement serait un mensonge.

Non. En fait, c’est faux. Si tu fais les choses intelligemment, il est possible d’y arriver en près de 30 min.

C’est souvent le temps que je vise pour préparer mes repas. Je t’avoue que j’adore la commodité. Et je sais que, toi aussi, tu n’as pas toujours envie ou le temps de couper et de « cuisiner » (crusiner dans le jargon des adeptes en alimentation vivante) des produis frais pendant 36 000 heures.  Non, madame !

Mais ça peut m’arriver si je suis dans ma zone, dans le flow. Et je l’étais quand même lors de la création de cette recette hivernale. Les temps ensoleillés de ces derniers jours et l’apparition des oranges sanguines sur les étalages m’ont rappelée mon expédition en Sicile.

Alors, j’ai préparé mes valises (les ingrédients) et j’ai fait voyager toute la famille (mentalement) vers ce pays coloré et à plusieurs visages à travers nos assiettes, grâce à des saveurs et des textures délectables.

Je suis certaine que ce voyage multi-sensoriel te plaira aussi.

Comment concocter des repas gourmands en un temps record ?

Tu peux souvent te trouver découragée ou ne plus avoir envie de faire une recette qui doit prendre plusieurs étapes. Parfois, certains ingrédients doivent être prêts quelques heures, voire un jour ou deux plus tôt. Est-ce que je vais te dire que la recette présentée ici est différente ?

Non. Par contre, je vais te guider pour que tu ne sois pas surprise quand il s’agira de préparer des recettes de ce genre. En fait, c’est un peu comme je fais dans mon guide de recettes quand tu adhères à ma liste de diffusion. (Clique ici pour adhérer si ce n’est pas déjà fait.)

Bref, le secret pour préparer des repas gourmands qui prennent une éternité à faire, c’est Ta-Da ! L’organisation !

Si tu apprêtes toujours tes bases plusieurs jours plus tôt de façon automatique, le week-end par exemple, tu t’en sortiras beaucoup mieux. Les bases incluent : des laits oléagineux, des pâtés, des fromages de noix (voir plus bas), des trempettes, des sauces à salade ; des plats sucrés, comme des puddings de chia, du granola, ou même, une « crème fouettée » (si tu arrives à ne pas la bouffer d’un seul trait). La plupart dureront autour de cinq jours.

Et après, tu les agrémentes comme tu veux, tu ajoutes les épices de ton choix, et ça te fait quelque chose de différent à chaque fois. C’est tout. C’est vraiment ça, le secret.

Si tu as peur de faire du gaspillage, fais-toi un plan de menu pour la semaine et repère les ingrédients qu’il faudra concocter plus tôt. Ici, cette recette demande un pesto de pistaches et un ricotta de macadamia, alors tu sais quoi faire, n’est-ce pas ?

Si tu veux faire la recette que je te présente plus bas, mets-toi à la tâche au plus tôt !

Pesto de pistaches et ricotta de macadam

Ce que tu dois savoir à propos de la cuisine sicilienne

Bien que la cuisine sicilienne soit principalement fondée sur la cuisine italienne, elle est le résultat des influences espagnole, grecque et arabe (surtout de l’Afrique du Nord). En effet, elle porte des traces qui montrent les contributions de toutes les civilisations qui se sont établies en Sicile dans les deux derniers millénaires.

Les plats incluent énormément de végétaux, tels que : herbes aromatiques, fenouil (graines et légumes frais), pignons, raisins secs, orange (écorce et jus) — surtout l’orange sanguine —, entre autres. On y retrouve également des noix, telles que : amandes, noisettes et pistaches. Les siciliens relèvent leurs plats avec des câpres, l’ail et l’oignon et cuisinent exclusivement avec l’huile d’olive extra-vierge.

Il y a plus d’un an, je suis allée dans un resto sicilien et je suis tombée amoureuse de cette cuisine métissée. Tellement, que j’en avais été inspirée et avait dédié une recette — et un poème aussi — à cette île d’une envoûtante beauté, située au milieu de la Méditerranée. Vraiment ! Plus tard, j’y suis allée et j’ai pu goûter aux produit frais de cette région sans mettre mon régime en péril.

Enfin, au centre du repas,  on retrouve souvent un plat de légumes (fèves fraiches, fèves séchées, lentilles, épeautre, pois chiches) ou… Devine ? Les pâtes (évidemment).

Mais ici, dans le cadre de la cuisine vivante, on ne vas pas utiliser les nouilles traditionnelles, mais des nouilles fraîches. Vraiment fraîches. Vivantes.

Comment faire un plat de nouilles crues avec des aliments de saison en plein hiver ?

D’habitude, je fais des nouilles avec des courgettes, mais n’étant pas de saison ce mois-ci, il fallait que je trouve un autre aliment qui est à la fois pâle et transformable en nouilles. En ce moment, on a plutôt des légumes-racines en saison.

J’ai tout de suite eu un flash d’une recette qui utilisait le céleri-rave. Quelle idée géniale. J’ai pensé que les nouilles de céleri-rave seraient parfaites pour les napper dans une sauce pesto de pistaches. Ensuite, au lieu de mettre des raisins secs, j’ai opté pour la grenade, hyper riche en antioxydants, pour apporter du croquant. En fait, il n’y a pas à dire, cette recette est on ne peut plus croquante.

Les nouilles de céleri-rave donnent cette sensation, mais aussi les pignons et la betterave jaune, que j’ai utilisée pour apporter plus de couleur (elle se mange très bien crue, comme elle est sucrée). La couleur rouge est apportée par la grenade, le radis et les oranges sanguines ; la couleur verte, par la verdure : la roquette, le basilic et le pesto à un certain degré.

Pour un plat encore plus typique, tu peux ajouter des câpres pour apporter plus d’umami (terme japonais voulant dire « goût délicieux » et qui rappelle le goût de la viande, du fromage, du vin… tu vois l’idée?).

Mon umami dans ma recette est le ricotta de macadamia. Il est à mourrir ! J’avoue que les noix de macadamia sont très onéreuses. Mais je les ai choisies pour une question de rapidité. Ça se fait en tour de main. Et les autres noix, comme les pistaches et les pignons… laisse tomber. Tching ! Tching ! C’est quand même un plat de luxe.

Si tu veux que ce ne soit pas lourd sur le portefeuille, tu peux remplacer le ricotta de macadamia par un ricotta d’amande et les pignons, par les noix de cajou. Et tu peux faire un pesto sans les pistaches. Après, si tu as du mal à digérer autant de légumes coriaces, tu peux râper la betterave. Bon, pour les combinaisons alimentaires, j’ai complètement ignoré les règles. De toute façon, chacun est différent (donc à toi de voir si ça passe ou ça casse). Et ne fait-on pas de la cuisine gourmande, ici ?

Pour finir, si toi ou les autres avez peur d’avoir encore faim après (j’en doute avec les noix incluses) ou si tu veux inciter tes bien-aimés qui préfèrent les vraies pâtes hyper raffinées, sans valeur nutritive et sans réels bénéfices pour la santé, ben ajoutes-en un tout petit peu, ok ? Au moins, ils mangeront les autres légumes remplis de vie.

C’est ce que j’ai fait pour mes deux amours masculins. Et mon petit monstre adorable de cinq ans a léché toute son assiette au complet.

Nouilles arc-en-ciel à la sicilienne 2

Nouilles arc-en-ciel à la sicilienne

Nouilles arc-en-ciel à la sicilienne 3

Remarque : la recette a l’air longue et compliquée, parce que j’explique beaucoup de techniques de cuisine. Retiens ceci. En somme, tu dois préparer tes « purées » épaisses avant. Elles prennent 5 min chacune et tu peux les faire une à la suite de l’autre dans le robot (sans le laver). (Temps de préparation : 10 min). Les nouilles de céleri-rave prennent 10 min à couper. Les autres coupes (radis, betteraves et oranges) prennent 15 min. L’extraction des graines de grenade prend 5 min, tout au plus. Et l’assemblage, 5 min. (Temps de préparation : 35-40 min).

Ingrédients

Ricotta de macadamia

1 tasse de noix de macadam
½ cuillère à café d’ail écrasé
2 cuillères à soupe de jus de citron frais (environ ½ citron)
Pincée de sel de mer

Sauce Pesto de pistaches

2 tasses de feuilles de basilic frais
¼ tasses de pistaches écaillées, préférablement trempées la veille ou 30 min plus tôt
¼ tasse d’huile d’olive extra vierge ou huile de lin
1 cuillère à soupe de levure alimentaire
¾ cuillère à café d’ail écrasé
2 cuillères à soupe de jus de citron frais (environ ½ citron)

Nouilles arc-en-ciel

½ citron
1 tête de céleri-rave

1 botte de radis
1 betterave jaune
3 oranges sanguines
1 grenade
2 tasses de jeune roquette
¼ tasse de pignons (noix de pin)
Feuilles de basilic, pour décorer
Sel et poivre, au goût

Méthode

Pour faire le ricotta de macadamia, mettre tous les ingrédients dans le robot et actionner jusqu’à l’obtention d’une consistence d’une purée épaisse. Réserver.

Pour faire la sauce de pesto, mettre tous les ingrédients dans le robot et actionner jusqu’à l’obtention d’une consistence d’une purée épaisse. Réserver.

Pour faire les nouilles, presser le jus du citron dans un bol moyen rempli d’eau froide. Éplucher la peau noueuse du céleri-rave, en conservant le plus possible la chair du légume. Couper la tête horizontalement en rondelles de 1 cm. À l’aide de la mandoline, couper les rondelles en lanières très fines. (Attention ! Utiliser le protecteur à mains.) Déposer les lanières dans l’eau citronnée pour prévenir le brunissement. Réserver.

Toujours à l’aide de la mandoline, au-dessus d’un petit bol, couper les radis très finement. Puis, au-dessus d’un bol moyen, couper la betterave très finement. Réserver.

À l’aide d’un petit couteau bien aiguisé, couper le dessus et la base des oranges. Glisser le couteau vers le bas sur le pourtour des oranges en suivant leur courbe naturelle pour enlever l’écorce et la peau blanche. Au-dessus d’un petit bol, retirer les quartiers en glissant la lame entre les membranes. Transférer les suprêmes dans le bol contenant les betteraves. Jeter les membranes (ou les garder pour mettre dans un smoothies ou autre).

Couper la grenade en deux horizontalement. Tenir une moitié au-dessus d’un bol, le côté coupé dans la paume de la main, et le frapper avec le dos d’une cuillère en bois ou un rouleau à pâtisserie. Réserver.

Pour l’assemblage, égoutter les nouilles de céleri-rave et les mettre dans un saladier. Ajouter la sauce pesto de pistaches et bien mélanger. Ajouter la roquette, les radis, la betterave et les oranges sanguines et bien mélanger délicatement.

Diviser la salade dans des assiettes et déposer des morceaux de ricotta de macadamia au-dessus. Saupoudrer de grenade et de pignons. Décorer avec des feuilles de basilic. Saler ou poivrer au besoin.

Servir immédiatement et déguster !

DONNE 2 GRANDES PORTIONS OU 4 PETITES PORTIONS.

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !