Équilibre acide-alcalin

Je parie que votre médecin ne vous a jamais dit ceci : votre organisme dépend grandement de votre équilibre acide-alcalin (ou acido-basique). C’est l’une des fonctions physiologiques la plus importante, mais la moins mentionnée. Les processus métaboliques, incluant l’immunité, la digestion, la production des hormones, excellent lorsqu’ils baignent dans un environnement légèrement alcalin. Une cellule saine, unité vivante de base, est légèrement alcaline. Même notre sang l’est également et il doit le rester ainsi : avec un pH de 7,365. Dans notre organisme, l’équilibre du pH est constamment ajusté par des tampons pour éviter que le sang devienne trop acide ou alcalin. Les os, les poumons, les reins et d’autres organes permettent également de le maintenir à des niveaux normaux. Comment assurer un bon équilibre acide-alcalin ? D’abord, j’expliquerai ce qu’est l’échelle pH, ensuite je soulignerai l’importance de maintenir un bon équilibre et je partagerai la façon de le faire.

Le pH, c’est quoi ?

Au début du 20e siècle, un scientifique au nom de Dr M. Ted Morter, de l’Arkansas, aux États-Unis, a fait l’une des plus grandes percées dans l’évaluation de la santé depuis les cent dernières années. Ceci aurait dû lui avoir valu le prix Nobel, mais j’imagine que les grandes industries pharmaceutiques ont préféré faire la sourde oreille. Ainsi, il a découvert la vérité la plus puissante : lorsque le pH de l’organisme est acide et si notre sang ne peut pas absorber assez d’oxygène, les maladies telles que le cancer, la sclérose en plaques, les problèmes cardiaques, l’arthrite, les infections à candida et le diabète prospèrent. Il a également découvert que lorsque le pH de l’organisme est alcalin, ces maladies ne peuvent pas exister ! Aussi, en 1933, un médecin de New York, William Howard Hay a publié un livre révolutionnaire, A New Health Era (N.D.T. Une ère nouvelle dans la santé), dans lequel il soutient que toutes maladies sont causées par autotoxication (ou « auto-empoisonnement ») en raison de l’accumulation de déchets acides dans l’organisme :

Maintenant, nous nous éloignons de la santé exactement à proportion que nous avons permis à nos alcalis d’être dissipés par l’introduction d’aliments acidifiants en quantités trop importantes… Cela peut paraître étrange de dire que toutes les maladies sont les mêmes, peu importe ses modes d’expression multiples, mais c’en est bien vérité.

— William Howard Hay, M.D.

Les scientifiques ont établi un pH pour mesurer l’équilibre des substances acides/alcalines. pH signifie potentiel pour libérer des ions hydrogène, H3O+ (ou parfois notées H+ pour simplifier) par rapport à la présence d’ions hydroxyde OH-. D’où viennent ces éléments ? L’eau (H2O) est ionisée en ions hydrogène (H3O+) et en ions hydroxyde (OH-). D’après mes souvenirs dans mes cours de chimie à l’université, deux molécules d’eau peuvent se décomposer de la façon suivante :

2 H2O ↔ H3O+ + OH-

Parfois, une molécule d’eau (H2O) peut prendre un ion H+ en plus ou en perdre un en moins. Je ne vous ai pas perdu jusque-là ? Si oui, ce n’est pas grave. Ce n’est pas important de savoir tout ça. Bref, la quantité et la nature d’ions donneront le caractère acide, alcalin (aussi dit basique) ou neutre d’un fluide. Ainsi, la différence entre l’acidité et l’alcalinité est fondée sur la capacité de libérer des ions hydrogène libres. En somme, le pH est une échelle de valeurs, allant de 0 à 14, nous indiquant quantitativement la présence plus ou moins importante des ions H3O+ par rapport à la présence d’ions OH-.

Parallèlement, l’échelle de pH mesure la quantité d’oxygène dans notre sang. Lorsque le sang est trop acide, il ne sera pas en mesure de transporter suffisamment d’oxygène. Quand il est trop alcalin, il en transportera trop.

Donc, sur l’échelle pH :

  • Lorsque le pH est dans l’intervalle de 0 à 7, on dira que le fluide est acide. Il y a donc plus d’ions H3O+ que d’ions OH-. Plus le pH est proche de 0 plus le fluide est acide ;
  • Lorsque le pH vaut 7, on dit que le fluide est neutre.  Il y a donc autant d’ions H3O+ que d’ions OH-;
  • Lorsque le pH est dans l’intervalle de 7 à 14, on dira que le fluide est alcalin (ou basique). Il y a donc plus d’ions OH- que d’ions H3O+. Plus le pH est proche de 14 plus le fluide est alcalin.

echelle_ph

Chaque unité de changement représente un changement par dix en acidité ou en alcalinité, et cette échelle est logarithmique. En d’autres termes, un pH de 4,5 est 10 fois plus acide qu’un pH de 5,5, 100 fois plus acide qu’un pH de 6,5 et 1 000 fois plus acide qu’un pH de 7,5.

L’importance d’un bon équilibre

Il est extrêmement important pour votre organisme de maintenir un équilibre acide- alcalin sain et une température constante de 37 °C. Votre sang corrigera immédiatement le moindre changement de pH. Mais, savez-vous qu’il est encore plus difficile de maintenir la bonne quantité d’oxygène dans le sang (un pH de 7,365) ? Quand notre pH est trop élevé ou trop bas, on ne se sent pas bien, on se sent fatigué, on prend du poids, on a une mauvaise digestion, des maux, des douleurs et des maladies.

La plupart des gens en Amérique du Nord et en Europe sont trop acides : ils ne peuvent pas absorber assez d’oxygène. En effet, pratiquement toutes les maladies dégénératives telles que le cancer, les maladies cardiaques, l’arthrite, l’ostéoporose, l’insuffisance rénale et les calculs biliaires et la carie dentaire sont associées à un excès d’acidité dans l’organisme. Tandis que le corps possède un mécanisme homéostatique qui maintient un pH constant de 7,365 (ou 7,4) dans le sang, ce mécanisme fonctionne par le dépôt et le retrait d’acides minéraux alcalins d’autres endroits, ce qui inclut les os, les tissus mous, les fluides corporels et la salive. Par conséquent, le pH de ces autres tissus peut fluctuer considérablement.

Comme dit précédemment, le cancer ne peut pas exister dans un environnement alcalin. C’est impossible ! Toutes les formes d’arthrite sont associées à un excès d’acidité. L’acidité dans l’organisme dissout les dents et les os. Quelle que soit votre état de santé, vous pouvez suivre votre progression vers un équilibre acide-alcalin convenable en mesurant votre pH.

Pourquoi sommes-nous trop acides ?

En raison de notre alimentation occidentale riche en sucre raffiné, en aliments transformés et en protéines animales, la plupart des gens sont trop acides. Ajoutez-y le stress (très acidifiant) et la pollution, et nous avons une recette pour la catastrophe.

C’est pourquoi nous sommes malades : nous mettons plus de toxines et de produits chimiques dans notre organisme que nous en éliminons, ce dernier n’étant pas en mesure de le faire correctement.

En bref, voici les quatre fameuses raisons pour lesquelles nous sommes trop acides :

  • Les toxines ;
  • La nourriture que nous mangeons ou les carences en nutriments ;
  • La pollution (air, électromagnétique, etc.) ;
  • Le stress.

La liste d’aliments acides

Il est dommage que les aliments que nous aimons le plus nous rendent le plus acide et donc, malades. Quels sont ces aliments ? Vous avez deviné :

  • La malbouffe et les aliments transformés ;
  • Le café et le thé noir ;
  • Le sucre et les édulcorants artificiels ;
  • Tous les aliments d’origine animale (viande, oeufs, poulet, poisson, homard, huîtres) ;
  • Les céréales raffinées : blé, riz, pâtes, farine, pain, etc. ;
  • Certains fruits ;
  • Les produits laitiers (lait, fromage, beurre) ;
  • Les mauvais gras ;
  • Certaines légumineuses ;
  • Certaines noix, graines et légumineuses : arachides, noix de cajou, haricots secs.

Comment influer sur notre équilibre acide-alcalin ?

Il a deux façons d’avoir un bon équilibre acide-alcalin. Par :

  • L’élimination des substances acides de l’organisme (par la sueur, l’urine, la respiration ou le stockage sous forme de graisse) ;
  • La neutralisation des substances acides avec des minéraux alcalins tels que le calcium.

Vous pouvez le faire vous-même. Il suffit d’avoir une alimentation riche en minéraux alcalins (calcium de source végétale, sodium, magnésium et potassium) grâce à des fruits et à des légumes (surtout les verdures) frais et d’éliminer les sources toxiques qui menacent votre santé.

Les minéraux acides et alcalins dans la nourriture

Les minéraux avec une charge électrique négative sont attirés par l’ion H+. Ils sont appelés minéraux acides. Ceux-ci sont les suivants : le chlore (Cl-), qui forme l’acide chlorhydrique (HCl), le soufre (S-), le phosphore (P-), l’acide sulfurique (H2SO4) et l’acide phosphorique (H3PO4). Les minéraux avec une charge électrique positive sont attirés par la charge négative de l’ion OH-. On les appelle des minéraux alcalins. Ceux-là, importants au point de vue nutritionnel, comprennent le calcium (Ca2+), le potassium (K+), le magnésium (Mg2+) et le sodium (Na+). (Les patients atteints de cancer ont tendance à avoir un excès de sodium Na – [1]).

Pour déterminer si un aliment est acide ou alcalin, il est brûlé, et les cendres sont mélangées avec de l’eau. Si la solution est acide ou alcaline, alors l’aliment est classé comme étant acide ou acidifiant, ou bien alcalin ou alcalinisant. Les cendres représentent donc la teneur en minéraux de l’aliment. Cette méthode élimine les acides et les bases organiques. Il semble surprenant qu’un citron ou un pamplemousse soient considérés comme étant alcalins, mais c’est l’effet de l’aliment sur la physiologie APRÈS qu’il a été digéré et métabolisé qui nous intéresse. En somme, l’effet résiduel de l’aliment sur l’équilibre acide-alcalin dans l’organisme est déterminé par la teneur en minéraux de ce dernier.

La liste d’aliments alcalins

Pendant la majeure partie de nos vies, la plupart des aliments que nous mangeons sont (très) acides. Ceux-ci nous rendent malades et fatigués. Au contraire, les aliments alcalins sont des aliments qui augmentent la quantité d’oxygène dans le sang. Les aliments les plus alcalinisants sont les fruits non sucrés et les aliments riches en chlorophylle tels que les verdures, les algues alimentaires et l’herbe de blé.

Donc, en mangeant des aliments et des boissons crus et alcalins, nous pouvons aider notre organisme à se guérir de la plupart des maladies à partir de :

  • Les légumes, en particulier les verdures crues ;
  • Les herbes fraîches et les épices : le persil, le basilic, la coriandre, le poivre de Cayenne, le gingembre ;
  • Les tisanes et le thé vert ;
  • Les fruits : la pastèque, les agrumes (surtout le citron), le concombre, l’avocat, les jeunes noix de coco ;
  • L’herbe de blé ;
  • Les algues alimentaires ;
  • Certaines céréales (quinoa, millet, amarante)
  • Les pousses/germinations : la luzerne, les haricots germés, les pousses de brocoli, etc.

Note : une liste complète des aliments alcalins et acides sera publiée prochainement.

Les meilleures boissons alcalines sont l’eau alcaline, l’eau de noix de coco, les jus verts et le jus d’herbe de blé. Si votre organisme est très acide, il se pourrait que vous ayez besoin de suppléments alcalins pour vous rétablir votre équilibre plus rapidement.

Quel est votre niveau d’acidité ?

Comment connaître le pH de votre organisme ? Certains le mesurent grâce à des bandelettes d’analyse de pH (aussi appelé papier litmus), achetées dans un magasin santé ou une pharmacie, et urinent dessus ou y mettent leur salive pour avoir instantanément la valeur de leur pH et donc, leur niveau d’alcalinité ou d’acidité. On dit qu’il est préférable de se procurer du papier qui lit entre 4,5 et 7,5-8,5. On retrouve ces bandelettes dans la plupart des trousses médicales familiales à côté du thermomètre pour mesurer la température du corps.

Si le pH de votre urine varie entre 6,0 à 6,5 dans la matinée et entre 6,5 et 7,0 dans la soirée et si votre salive reste entre 6,5 et 7,5 toute la journée, votre organisme fonctionne dans une plage saine. Le meilleur moment pour analyser votre pH est au réveil, environ une heure avant un repas et deux heures après un repas. Faites-le au moins deux jours par semaine.

Certaines personnes ont des valeurs de pH acides de l’urine et de la salive. C’est ce qu’on appelle « double acidité ».

L’analyse d’urine

Les résultats de l’analyse d’urine indiquent que votre corps assimile les minéraux, notamment le calcium, le magnésium, le sodium et le potassium. On les appelle les « tampons acides », car ils sont utilisés par l’organisme pour réguler le niveau d’acidité. Si les niveaux d’acidité sont trop élevés, il ne sera pas en mesure d’excréter les déchets acides. Il faudra soit les stocker dans les tissus du corps (autotoxication), soit les tamponner, c.-à-d. emprunter des minéraux à partir d’organes, des os, etc., afin de neutraliser l’acidité.

L’analyse de la salive

Le pH de la salive offre une fenêtre à travers laquelle on peut voir l’équilibre du pH global de son organisme. En d’autres termes, il révèle la circulation des enzymes qui le traversent et montre leurs effets sur tous ses systèmes. Donc, les résultats de l’analyse de la salive indiquent l’activité des enzymes digestives dans votre organisme, en particulier l’activité du foie, du pancréas et de l’estomac.

Bien que la salive utilise également des tampons, tout comme l’urine, elle s’appuie sur ce processus à un degré bien moindre. Si le pH de la salive est trop faible (inférieur à 6,5), il est possible que l’organisme produise trop de déchets acides ou qu’il en soit submergé, car il a perdu la capacité de les éliminer de manière adéquate par l’urine. Si le pH de la salive est trop élevé (plus de 6,8), l’organisme peut souffrir énormément, par exemple : excès de flatulences, constipation et production de levures, de moisissures et de champignons.

Pour l’analyse de votre salive, faites la lecture du pH deux heures après avoir mangé. Remplissez votre bouche de salive et avalez-la. Répéter ce procédé pour vous assurer que votre salive est propre. Puis, la troisième fois, mettez de la salive sur le papier pH. Le papier devrait avoir la couleur bleue, indiquant l’alcalinité de votre salive. Si ce n’est pas le cas, comparez la couleur indiquée sur le papier. Si votre salive est acide, recommencez le tout.

Il est important de bien suivre ce processus, car si vous prenez le pH tout de suite, la lecture pourrait être trompeuse. En effet, elle peut ne pas être précise selon le moment de la journée.

Par exemple, une personne pourrait être encore en mauvaise santé même si le pH de son urine ou de sa salive indique 6, car la chimie de l’urine et de la salive varient par rapport à l’heure de la journée, aux habitudes alimentaires, aux emplois de temps, au stress, etc. Parallèlement, les personnes en bonne santé enregistrent parfois une « mauvaise » lecture qui trompe parce qu’elle est temporaire. Le mauvais fonctionnement des reins peut également entraver la lecture, car ils faussent la chimie de l’organisme.

Compte tenu de la difficulté à interpréter les niveaux de pH, il faudrait mieux faire des analyses périodiquement à long terme pour qu’ils soient un bon indicateur de l’ensemble du fonctionnement de l’organisme. C’est ce que Dr Theodore A. Baroody, auteur de Alkalize or Die (Alcalinisez ou mourrez) recommande. Selon lui, étant donné que les résultats peuvent être hasardeux, cette méthode peut être seulement utile pour mesurer de façon temporaire les niveaux d’alcalinité/acidité, mais elle n’est pas signe de la présence ou de quantité de déchets acides déjà emmagasinés dans les tissus. C’est pourquoi qu’il faut interpréter ces valeurs à long terme.

Les meilleurs aliments alcalins et les moins chers

Voulez-vous connaître les meilleurs aliments les plus alcalinisants et les moins chers ? Ce sont les plantes sauvages comestibles ! Elles sont très alcalines, abondantes, fraîches et gratuites ! Mettez-en quelques-unes d’entre elles dans votre salade, et cela vous aidera à équilibrer votre pH.

Pour conclure, cet article donne l’explication de l’alcalinité et comment la mesurer et l’améliorer. Prendre des comprimés de calcium, par exemple, peut aider, mais ce n’est pas suffisant. La consommation de plusieurs minéraux alcalins peut vous rendre temporairement alcalin, mais ne vous garantira pas la bonne santé. Il y a quatre minéraux alcalins dont l’organisme a besoin (calcium, sodium, potassium et magnésium) afin d’avoir un bon équilibre, et la plupart des gens ont principalement des carences en potassium et en magnésium. Ceux-là sont disponibles en abondance dans les fruits, les légumes et leurs jus.

Vous venez d’apprendre qu’une simple analyse de l’urine et de la salive pH peut aider à assurer une longue vie et une parfaite santé pour vous et votre famille. Soyez sûr d’obtenir un peu de papier pH et de l’avoir toujours à portée de la main afin que vous puissiez vérifier votre pH de temps en temps. Enseignez à vos enfants comment faire cette analyse et comment améliorer leur santé. Partagez cette information avec vos amis. Leur santé en dépend ! Car comme Theodore A. Baroody l’a expliqué plus récemment :

Les noms innombrables maladies n’ont aucune importance. Ce qui importe, c’est qu’elles proviennent toutes de la même cause : trop de déchets acides dans les tissus de l’organisme !

— Theodore A. Baroody, N.D., D.C., Ph.D.

Notes

[1] Gerson p. 97

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !

  • lulu

    Wow, on nous apprend a mesurer le ph au secondaire, mais mon dieu que c’aurait été plus pratique d’apprendre ca avec!

  • Brenda Deschesnes

    Wtf j’ai arrêté de lire dès qu’on a parlé de tester la charge en H+ des cendres d’un aliment.

    De un, lorsque l’on digère un aliment, on ne digère pas « ce qui est brûlé » mais l’aliment en soit. Donc oui un panplemousse est acide. Même pour l’estomac.

    De deux, la digestion d’un aliment n’est pas du tout semblable à une combustion. Le but de la digestion d’un aliment, c’est l’assimilation des éléments qu’il contient. L’énergie elle, est faite à partir de GLUCOSE et d’OXYGÈNE dans les mitochondries. Je vous invite à prendre connaissance du cycle de Krebs. Il ne s’agit pas d’une combustion, mais d’un enchaînement d’interactions chimiques.

    Finalement, je peux vous assurer que des gens ayant une excellente hygiène de vie peuvent également développer un cancer.

    Cet article n’est pas basé sur la science du tout, mis à part expliquer l’échelle de pH, il n’y a aucune considération de la biochimie du corps humain. Pour votre information, ce qui est vrai invitro ne l’est aucunement dans le système.

    • Julie

      L’acidité d’un aliment et son pouvoir acidifiant dans l’organisme – généré uniquement APRÈS la digestion – sont deux choses complètement différentes. Le pamplemousse est un fruit à saveur acide parce que riche en acide citrique, mais alcalinisant.

  • Camille

    J’ai un petit problème… mon ph urinaire est bien trop élevé je crois… Je suis à 8,5 le soir ! J’ai fait le test plusieurs jours et c’est formel, je suis tous les soirs à 8,5… Il y a t il un risque ? A quoi cela est du ?

    • Naïby

      Bonjour Camille. C’est difficile de trouver une réponse. Prenez-vous des compléments basiques ? Souffrez-vous d’un dérèglement glandulaire (glandes surrénales ou parathyroïdes) ou d’autres maladies particulières ? Peut-être avez-vous une forte acidification de votre terrain et, donc, des prélèvements surabondants de bases dans les tissus organiques essaient désespérément de neutraliser ce terrain acide. Autres choses pourraient se passer… Vous pourriez demander l’aide d’un professionnel de la santé pour faire quelques tests (Je ne suis pas naturopathe, ni médecin et ne peux pas vous conseiller dans ce domaine). J’espère tout de même que ces questions vous mettront sur la bonne piste. Bien à vous !

    • Bonjour Camille. C’est difficile de trouver une réponse. Prenez-vous des compléments basiques ? Souffrez-vous d’un dérèglement glandulaire (glandes surrénales ou parathyroïdes) ou d’autres maladies particulières ? Peut-être avez-vous une forte acidification de votre terrain et, donc, des prélèvements surabondants de bases dans les tissus organiques essaient désespérément de neutraliser ce terrain acide. Autres choses pourraient se passer… Vous pourriez demander l’aide d’un professionnel de la santé pour faire quelques tests (Je ne suis pas naturopathe, ni médecin et ne peux pas vous conseiller dans ce domaine). J’espère tout de même que ces questions vous mettront sur la bonne piste. Bien à vous !