LA CURE DE JUS : COMMENT NE PAS MOURIR DE FATIGUE OU DE FAIM TOUT LE LONG

_______________________________________________________________

Le printemps… Le besoin de faire un grand ménage. Fais-tu cette association comme plusieurs?

_______________________________________________________________

Agreen juicesprès de longs mois de saison froide (cette année, presque 5 mois interminables, ici à Montréal), me vient souvent l’idée de faire place nette en faisant un grand nettoyage et par là même une cure de jus.

En lisant sur le sujet, je me suis rendu compte que bien des gens semblent avoir eu des expériences différentes.

Plusieurs déclarent avoir vécu des expériences fantastiques : amélioration de leur concentration et de leur clarté d’esprit, accroissement de leur énergie et de leur sentiment de bien-être, perte de poids, meilleure apparence de la peau, rajeunissement, amélioration du sommeil, etc. Les bénéfices sont multiples.

Mais d’autres disent que les effets secondaires n’en valent pas la chandelle.

Nombreux sont ceux qui se sont sentis plus fatigués, étourdis, nauséeux, affamés…

Qu’est-ce que tout ça veut dire?

La vérité, c’est que la cure de jus est quand même un excellent moyen de faire un nettoyage complet de l’organisme.

Mais seulement si on la fait de la bonne façon.

Et ça veut dire connaître les secrets qui nous permettent de tenir bon et d’être en forme tout le long.

Alors, je vais révéler mon compte-rendu, dressé grâce à mes lectures et à mes connaissances, pour passer à travers une cure de jus de plusieurs jours paisiblement.

LE GRAND SECRET D’UNE CURE DE JUS SANS EFFETS INDÉSIRABLES

Quand on voit des pratiquants faire des cures de jus de longue durée, par exemple de trois mois, on se demande comment ces gens réussissent à ne pas faiblir.

Veux-tu savoir comment ils font?

Ils se prennent du renfort, ils effectuent l’ajout de compléments.

Je ne parle pas de compléments sous une approche nutritionnelle, mais sous une approche holistique, intégrative.

Pourquoi?

Parce qu’une cure de jus n’est pas… qu’une simple cure de jus, une série de jus à boire pendant plusieurs jours! On pourrait occasionner des dangers.

Si l’on fait seulement ça, il est possible d’avoir des carences en vitamines et en minéraux, une hypoglycémie ou d’autres effets désagréables et indésirables.

Alors, il faut connaître assez d’information avant de tenter l’expérience.

Une fois au courant, tu verras que tu auras la pêche tout le long… enfin presque (les premiers jours sont les plus durs). Tu auras :

  • Plus d’énergie
  • Plus de stabilité
  • Plus de soulagement
  • Plus de satiété

Maintenant la question, c’est : quels compléments faut-il ajouter?

Mais avant d’y répondre, il faut prendre les étapes cruciales suivantes.

ÉTAPE No 1 : CHOISIS LA DURÉE DE TA CURE DE JUS

Il existe plein de cures populaires, mais laquelle est la bonne pour toi?

Cure de 3 jours. Cette durée est géniale si les cures de jus piquent ta curiosité, tu es peut-être hésitant(e) ou tu n’es pas sûr(e) de tenir le coup pendant plus de trois jours.

Tu ne veux pas trop t’investir, tu n’as pas trop le temps ou les moyens de faire une cure à long terme. Quel qu’il en soit, celle-ci peut se faire facilement le week-end et elle te permettra de voir si tu pourrais t’y faire.

Cure de 7 jours. Peut-être que tu as déjà essayé des cures plus courtes, peut-être que tu veux te lancer un peu plus sérieusement. Tu as plus de temps ou de moyens, mais avant, tu veux savoir comment tu te sentirais pendant une semaine, avant d’y aller à fond.

Cure de 21 jours. Tu veux beaucoup plus t’engager et tu sens qu’une cure de 7 jours, ça ne va pas le faire. Peut-être que tu as entendu que ça prend 21 jours pour que les cellules se régénèrent dans ton corps, peut-être que tu veux vraiment sentir une amélioration nette de ta santé.

Cure de 92 jours et moins. Tu connais très bien les avantages d’une cure de cette envergure, tu es juste aventureux(se) ou tu veux essayer quelque chose d’encore plus efficace, quelque chose qui règlera ou atténuera tes problèmes de santé.

Comme tu tiens beaucoup à ta santé et c’en est une passion, tu es prêt(e) à faire ce qu’il faut pour la promouvoir.

ÉTAPE No 2 : APPRENDS À NOURRIR TON ORGANISME

COMMENT CONSOMMER ASSEZ DE CALORIES?

Faire une cure uniquement de jus vert est la pire chose à faire.

D’abord, parce que le goût est horrible et ensuite, parce qu’un jus vert ne contient pas assez de calories pour maintenir le niveau d’énergie.

Comme je suis une femme, mon apport minimum est de 1 500 calories. Pour un homme, ce sera autour 2 000 calories et plus. Personnellement, pour fonctionner je vise toujours à consommer près de 2 000 calories (500 calories par repas principal et près de 200 par collation, si j’en prends), et seuls les fruits peuvent apporter une source d’énergie importante pour nos cellules.

Pour la cure de jus, la répartition change, mais le nombre total de calories par jour demeure le même.

Bien sûr, pour chaque personne le nombre de calories totales dépend du poids, de la taille, du genre et du niveau d’activité physique. Il existe des compteurs de calories, en ligne ou comme appli sur ton portable (par ex. : MyFitnessPal), qui peuvent t’aider à déterminer ton apport énergétique journalier (AEJ).

POURQUOI FAIRE UN FESTIN DE JUS?

Le festin de jus, concept inventé par David et Katrina Rainoshek en 2008, implique de faire une cure de jus pendant 92 jours (3 mois), mais ils l’appellent un festin plutôt qu’un jeûne pour des raisons importantes.

C’est parce que les festins assurent l’apport de TOUTES les calories que tu consommerais quotidiennement. L’idée, c’est de consommer BEAUCOUP de jus. Si tu buvais en deçà de la quantité normale, tu ferais un jeûne. Et ce n’est pas ce que l’on recherche.

Souvent quand les gens jeûnent, leur métabolisme ralentit, leur énergie chute, et ils ont parfois du mal à fonctionner pendant la journée. Le jeûne n’est pas très commode si l’on veut assurer toutes les fonctions de la vie quotidienne normale, comme aller travailler sans problème, avoir toute sa tête, se balader et même faire des activités physiques légères, telles que le yoga.

Cette cure est une solution facile et accessible pour tout le monde, peu importe sa durée. Alors :

QUOI ET QUELLE QUANTITÉ BOIRE DURANT LA JOURNÉE?

Normalement, quand on fait un festin de jus, il suffit de boire un minimum de 4 litres de jus frais par jour. Une des amies l’a fait avec mon soutien, et je lui ai proposé de boire 5 litres de jus par jour, soit 1 litre de jus frais d’au moins 400 calories toutes les trois heures selon l’horaire proposé suivant :

  • 7-8 h : jus vert
  • 10 h : jus vert
  • 13 h : jus de fruits seulement (pour vraiment augmenter son énergie)
  • 16 h : jus vert
  • 19 h : jus vert

Et ça, c’est en plus de l’eau et des tisanes. On peut également ajouter d’autres boissons comme le jus d’herbes de blé et l’eau de noix de coco pour un peu plus de punch.

Par jour, pour une personne seulement, les jus devraient inclure au moins :

  • Une tête de céleri. Le céleri est très hydratant et une excellente source de sodium organique et d’autres minéraux.
  • 1 kilo de verdure (laitue, épinards, bette à carde, chou frisé, cresson, roquette, fanes de betteraves, coriandre, persil, pissenlit, etc.). Ça revient, par exemple, à 4 laitues par jour ou 2 laitues/2 bottes d’épinards/2 bottes de persil par jour. Les verdures foncées sont très alcalinisantes, très réparatrices et très riches en nutriments.

En somme, bois abondamment pendant la journée.

ÉTAPE No 3 : PRENDS-TOI DU RENFORT

J’ai toujours pensé que si l’on mangeait cru, tout était réglé, on recevait tous les nutriments nécessaires, chaque aliment comportait automatiquement la bonne quantité des trois macronutriments essentiels. Eh ben, non.

Certains nutriments sont mieux ou moins bien absorbés que d’autres par la présence d’autres éléments (par exemple, les caroténoïdes sont mieux absorbés en présence de lipides [1]), la façon dont l’aliment est préparé avant sa consommation ou le processus d’assimilation de par le passage à travers l’appareil digestif.

De ce fait, seule une proportion d’un (phyto)nutriment est absorbée, disponible ou plus précisément, biodisponible.

Si l’on extrait les (phyto)nutriments, ils sont biodisponibles à 100 %, n’est-ce pas?

Faux. Ils le seraient seulement si on les administrait par intraveineuse. (Si ça t’inspire d’essayer ça, tiens-moi au courant.)

LES 3 MACRONUTRIMENTS À ÉQUILIBRER

Comme les jus verts sont en général plus riches en glucides que tous les autres macronutriments, j’ai compris qu’il faut augmenter la quantité des deux autres, c.-à-d. des lipides et des protéines, en plus de minéraux.

Donc, assurer un bon équilibre implique d’ajouter les bonnes sources alimentaires riches en :

Lipides et acides gras essentiels. Prendre 1 à 2 cuillères à soupe/jour de :

  • huile de lin OU
  • huile de chanvre OU
  • huile de noix de coco

Protéines. Prendre 1 à 2 cuillères à soupe/jour de :

  • granules de pollen d’abeille (non-végétalien) OU
  • poudre verte, dont la spiruline ou la chlorelle

Minéraux. Prendre ¼ cuillère à café/jour de :

  • granules de varech (kelp), riches en iode, en potassium, en fer et en sodium organique.

26 COMPLÉMENTS D’ENFER POUR SOULAGER D’AFFREUX MALAISES

FAVORISE TA DIGESTION

Le  méthyle sulfonyl méthane (MSM). Le MSM aide à restaurer l’élasticité, la flexibilité, le tonus de la peau et à renforcer les ongles et les cheveux. Prendre ½ cuillère à soupe/jour.

Les enzymes digestives. Elles permettent d’améliorer la digestion des nutriments. Prendre ½ cuillère à café, trois fois par jour avant de boire les jus ou 1 cuillère à café sur estomac vide pour un effet nettoyant.

Les probiotiques. Elles restaurent la flore intestinale à la fin de la cure, après l’élimination de déchets, de mucus, de bactéries et de parasites. Prendre deux comprimés/jour.

ÉLIMINE TES TOXINES PAR D’AUTRES CANAUX

La sudation à l’aide d’une température élevée. Si tu as accès à un sauna, à des bains de boue ou à des sources chaudes naturelles durant ta cure, je t’en prie, vas-y! Ça te permettra d’évacuer les toxines par la sudation. Notre peau est le plus grand organe de notre organisme, et on peut libérer une quantité considérable à travers celle-ci.

Relaxer dans une source naturelle chaude, riche en minéraux, est peut-être le meilleur moyen d’éliminer des toxines. Assure-toi qu’elle ne soit pas traitée au chlore, par contre. Tu ne veux pas surtout pas inviter par l’ouverture de tes pores des produits toxiques dans ton organisme.

Enfin, les bains de boue ou d’argile, les enveloppes corporelles et les exfoliations sont excellents pour la succion des toxines. Si tu n’as pas le moyen de t’en offrir dans les spas, tu peux t’acheter de l’argile et t’en mettre sur le visage seulement ou le corps entier à la maison, en laissant bien sécher le tout avant de te rincer.

Le brossage de la peau à sec. Cela peut paraître douloureux au début, mais ceci est très bénéfique au processus de détoxification. Cette méthode consiste à brosser la peau sèche régulièrement des pieds jusqu’en haut du corps, en évitant les parties sensibles comme la poitrine et le visage, avec une brosse munie de poils spéciaux, avant de se laver. Tout comme les massages, il faut brosser la peau vers le cœur.

La peau reçoit une bonne exfoliation, éliminant les cellules mortes et piégées et libérant les couches plus brillantes de la peau en dessous, les muscles travaillent un peu puisqu’on les pousse avec la brosse, la circulation s’améliore, les tissus lymphatiques sont doucement poussés dans les ganglions lymphatiques. Elle aide aussi à contrer la cellulite.

Une bonne brosse coûte autour de 10 $.

Le frottement de la peau au sel marin. C’est le même principe que plus haut. Cette méthode donne une bonne exfoliation à la peau.

Les lavements du côlon. On peut faire des lavements de différentes manières. La procédure la plus simple est de nettoyer le côlon avec un bock à lavement dans lequel tu mets de l’eau pure tiède, qui passe dans un tube mince pour tirer les déchets compacts et les parasites. Cette méthode se fait facilement à domicile.

Mais si tu as un plus gros budget et ça ne te gêne pas de montrer ton siège à une heureuse élue, tu peux faire des lavements avec un professionnel de la santé, de l’hydrothérapie.

C’est très recommandé de faire des lavements pendant la cure. Ça aide énormément pendant le processus de nettoyage. Au départ, on recommande de faire un lavement à domicile chaque jour pendant 15 à 30 min, puis de les espacer à quelques fois par semaines après. On peut utiliser de l’huile de noix de coco pour bien lubrifier le bout du tube, pour que ça rentre et glisse bien (je t’épargne les détails graphiques).

AJOUTE DES EXTRAS DANS TOUTE EAU TIÈDE

Si tu peux boire directement des infusions d’herbes, tu peux également les mettre dans l’eau tiède du bock à lavement pour calmer ou régénérer l’intérieur du côlon.

Elles incluent :

La camomille pour la relaxation et la récupération.

Le trèfle rouge,

L’oseille crépue (Rumex crispus),

Le pissenlit,

La bardane ou

Le framboisier pour l’élimination et la régénération.

Aussi, il y a :

L’huile de lin pour nourrir l’intérieur.

Le gel d’aloès pour calmer et régénérer.

La spiruline pour purifier le sang, donner de la force, stimuler le péristaltisme.

Les probiotiques en poudre pour régénérer directement la flore intestinale.

Le jus de chlorophylle pour alcaliniser.

Le café (non instantané, non décaféiné) pour stimuler la libération des déchets et de la bile dans le foie, telle qu’elle est proposée par la thérapie Gerson. Pour faire un grand lot, ça prend 2-4 cuillères à soupe de café moulu dans un litre d’eau qu’on chauffe et qu’on laisse reposer jusqu’à ce que le liquide atteigne la température ambiante. On filtre le tout et on met le liquide dans le bock ou le sac à lavement (pas recommandé avant de se coucher).

Il faut garder en tête qu’on fait seulement des lavements du côlon durant la cure. À long terme, ça peut être très mauvais pour la santé.

L’organisme arrive à remplacer la flore intestinale en 24 h, après la thérapie du côlon. Si on le fait trop longtemps, on ne donne pas la chance à l’organisme de reconstruire sa flore et on peut avoir des problèmes, comme des flatulences ou des ballonnements.

Si ça t’arrive, prend beaucoup de probiotiques ou de choucroute et espace les séances tous les trois jours, puis une fois par semaine, deux fois par semaine, une fois par mois, etc. Si tu préfères être suivi(e), cherche un hydrothérapeute professionnel près de chez toi.

RENFORCE TON ESPRIT

S’entourer des bonnes personnes. C’est clair que si personne ne t’encourage, tu peux facilement trouver une cure de jus archidifficile. Essaie de t’entourer de gens qui visent le même objectif que toi ou qui comprennent ce que tu essaies d’accomplir. Ça peut être des membres de ta famille, de bons amis ou un groupe de personnes qui font une cure en même temps que toi. De cette façon, tu trouveras du soutien, et cela renforcera tes intentions.

Se promener. Quoi de plus rafraîchissant qu’une bonne bouffée d’air frais dans la nature. Je n’ai pas besoin de te dire que respirer de l’air frais est bon pour toi! Ça te calme, améliore ton métabolisme, te donne plus d’énergie et te fait faire une forme d’exercice léger.

Prendre des respirations profondes. Notre organisme est conçu pour libérer 70 % de ses toxines par la respiration. Si tu ne respires pas efficacement, tu ne parviens pas à t’en débarrasser correctement, et tous les autres systèmes de ton organisme doivent travailler plus fort pour le faire, ce qui entraîne des malaises.

En expirant de l’air, tu relâches le dioxyde de carbone, déchet naturel du métabolisme, ayant passé à travers la circulation sanguine par les poumons et, en inspirant de l’air, tu reçois une oxygénation accrue, laquelle améliore ta circulation sanguine, ta digestion et l’assimilation de tes nutriments par tes organes digestifs, tout simplement par le mouvement du diaphragme. Cette action masse tes organes tels que l’estomac, l’intestin grêle, le foie et le pancréas.

Ce faisant, les respirations profondes permettent de soulager tes malaises. Mis à part tous les autres bénéfices qu’elles apportent, les respirations profondes améliorent également le niveau d’énergie.

Faire du yoga. En plus de l’oxygénation reçue — en raison des respirations profondes —, de l’amélioration de la flexibilité et de la posture, de la libération du stress, de l’amélioration de la concentration, et j’en passe, quelques minutes de yoga sont susceptibles d’augmenter ton énergie et même, de combattre tes fringales [2].

Méditer. La relaxation profonde entraîne toute une série d’effets positifs, notamment la production élevée de substances nous donnant des sentiments de bien-être, comme la sérotonine et l’hormone de croissance, cette dernière responsable de la régénération des cellules et de tissus. Plusieurs études ont démontré que la relaxation encourage l’organisme de se porter bien.

Lire des livres sur le développement personnel. Tu me demanderas peut-être comment des livres sur le développement personnel peuvent aider à contrer les effets indésirables des cures de jus.

Je te dirai que ceux-là nous donnent du soutien moral continu. Ça nous aide à clarifier nos intentions, à mettre nos priorités sur ce qui importe le plus dans notre vie, à trouver un sens dans notre vie et plus encore. On apprend beaucoup en lisant ces livres, et ça nous fait réfléchir profondément sur les façons dont on veut améliorer notre vie.

Avoir des pensées positives. Plusieurs études ont démontré que la pensée est susceptible d’avoir des effets puissants sur l’organisme, notamment le système immunitaire.

L’activation d’émotions positives dans une certaine partie du cerveau a pour effet d’améliorer le bien-être en général et de renforcer ta résistance face à des défis.

ES-TU PRÊT(E) À COMMENCER TA CURE DE JUS?

Tu n’auras peut-être pas l’expérience la plus exaltante ou révélatrice (du style à léviter), mais si tu ajoutes des compléments, tu peux considérablement atténuer les effets indésirables d’une cure de jus.

Et bien qu’avoir des résultats plus qu’extraordinaires serait super, juste le fait de faire un nettoyage complet est déjà très gratifiant.

En somme, pour bien réussir, ajoute d’autres éléments qui vont te soutenir, que ce soit d’ordre physique, émotionnel ou spirituel.

Définis tes intentions et rappelle-toi-les tout au long de ton processus. Ne pense pas aux jours restants, mais concentre-toi sur l’instant présent. Sois émerveillé(e), tout comme un enfant innocent qui voit des objets pour la première fois, par le processus de préparer tes jus et par le réveil de tes papilles gustatives quand ton jus caresse ta langue. Pense au merveilleux travail que font les nutriments de ton jus pendant qu’il coule à l’intérieur de toi.

Suivre une cure de jus sans soucis est possible si tu te donnes les bons outils. Prends soin de toi au jour le jour et laisse les jus faire leur magie.

Alors qu’est-ce que tu attends pour commencer ta cure?

Est-ce que cet article t’a plu ? Si oui, aide-moi à poursuivre ma mission en partageant mon site à des amis. Et si tu n’es pas inscrit(e) à ma liste de diffusion, joins-toi (ci-dessous) à la famille de lecteurs éclairés. Ne fais pas partie de ceux qui « croient » manger santé.

Références

[1] DAVIS, Brenda et al. Becoming raw: The essential guide to raw vegan diets, Summertown, Book Publishing Company, 2010, p. 52-53

[2] Development and validation of the mindful eating questionnaire.

STOKES, Angela. A juice feaster’s handbook: a complete guide for healthy long-term juice fasting, eBook, 2007, 59 pages

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !