Les meilleurs produits frais à consommer en décembre

C’est officiel.

Le mois de décembre est bel est bien là. J’ai essayé d’ignorer les dates bien affichées de mon calendrier, mais la tombée de la nuit hâtive m’a obligée à l’accepter. Et tandis que le soleil tire sa révérence chaque minute plus tôt, jusqu’au solstice, plusieurs produits commencent à disparaître des étalages.

Ce mois-ci, ici au Québec, on vient de perdre, comme produits de saison, l’aubergine, le brocoli, le céleri, le chou-fleur, la citrouille, le concombre, les prunes, les raisins. Le bok choy et la courge pâtisson partiront bientôt.

Comment déguster des repas sans qu’ils soient ennuyeux et sans fraîcheur ? Et surtout en décembre ?

Ne te décourage pas. Tu peux encore préparer des repas variés avec des produits de ce mois-ci.

Et je vais te montrer lesquels.

1. La canneberge (aussi appelée airelle ou cranberry)

Cette petite baie se fait beaucoup parler d’elle. Elle contient des polyphénols qui nourrissent les bonnes bactéries de la flore intestinale, lesquelles combattent l’obésité et toutes ses maladies accompagnantes, comme le diabète de type 2. Si tu as raté le bateau pour les acheter fraîches à bon marché, tu peux toujours t’en procurer surgelées.

Elles sont difficiles à manger seules étant donné leur goût très acide, mais mélange-les dans des smoothies avec des fruits très sucrés, ajoute-les à des salades amères ou fais-toi une purée de canneberge sucrée avec des dattes — un genre de confiture ou relish. Ou bien, extrais son jus et mélange-le à d’autres jus sucrés. La recette ci-dessous est parfaite pour ce mois-ci si tu trouves encore du chou-fleur fraîchement récolté.

Salade 2 choux fruits rouges 2

Salade de chou-fleur, de canneberges et d’orange à la grenade

Obtiens la recette ici.

2. Les agrumes

produits-frais-decembre-agrumes

Oranges, citron, pamplemousse et clémentines

La nature a bien fait les choses. Durant les temps frais, c’est le meilleur moment de consommer des aliments riches en vitamines C, tels que les agrumes.

Remplis-toi de citrons (le jus), de clémentines, d’orange et de pamplemousse pour stimuler ton système immunitaire. Consomme-les dans tes petits-déjeuners, seuls, dans tes salades, dans des sauces, en jus pur ou mélangé… Note importante, consomme le jus le plus fraîchement pressé possible, car la vitamine C se détériore très facilement quelque temps après l’extraction du jus.

J’adore le pamplemousse au petit-déjeuner : c’est hyper simple à préparer et c’est un fruit étonnamment riche en protéines (2 g par portion).

3. La grenade

grenades

J’adore la grenade ! C’est un fruit que tout le monde devrait consommer. Je sais que c’est un fruit exotique et non local pour ceux qui vivent en Occident, mais il y a de bonnes raisons d’ajouter ce super aliment.

Il est hyper riche en antioxydant, donc anticancer ! Tu peux ajouter les pépins de grenade dans n’importe quels petits-déjeuners ou salades… Si tu as un extracteur de jus, sirote son jus dans d’autres mélanges.

4. Le kaki

Le kaki est un fruit très sucré, alors utilise-le comme sucrant naturel dans tes smoothies, par exemple. Fais attention de choisir des kakis qui sont bien mûrs sinon, la texture âpre ne te donnera pas envie de le manger. Déguste le kaki à n’importe quel moment de la journée : au petit-déjeuner ou en dessert comme ci-dessous.

Parfait chia kaki kiwi 3

Parfait de chia et croustillant aux pommes et au kiwi

Obtiens la recette ici.

5. D’autres fruits exotiques

On s’entend. Choisir des produits locaux serait l’idéal, mais que mangerais-tu en hiver majoritairement ? Seulement des légumes racines. Et peut-être les fruits que tu as eu la chance de surgeler – si tu as été prévoyante ou si tu as un congélateur horizontal ou vertical (ce n’est pas mon cas. Je n’ai pas de place dans mon appart’.)

Si tu veux apporter plus de variétés dans tes plats et un peu de soleil, alors ne te retiens pas sur ces fruits exotiques frais qui sont offerts à longueur d’année : avocat, banane, ananas et papaye.

6. La pomme et la poire

Si tu as été à la cueillette de pommes, tu as de la chance. Bien conservées dans le frigo à la bonne température, elles peuvent durer assez longtemps et rester croquantes.

Utilise les pommes dans tes petits-déjeuners, tes salades vertes, tes desserts ou en jus. Pour les poires, c’est le même principe. Voici un de mes premiers petits-déjeuners, une compote de pommes crues, que je faisais lorsque j’ai commencé à manger cru (enceinte).

Compote de pomme crue 600x400

Compote de pommes crues

Obtiens la recette ici.

7. La betterave

betteraves

Plusieurs personnes s’étonnent quand je leur dis qu’elles peuvent la manger crue. Comment ? En salade, bien sûr ! Râpe-la dans ton robot ou avec un box et mets-les au-dessus d’une salade verte composée,  mange-la seule comme tu le ferais avec une salade de carottes ou extrait son jus (avec la feuille).

Tu profiteras de son effet nettoyant et détoxifiant. De plus, la betterave est excellente pour relaxer les fibres musculaires de tes artères et, par conséquent, améliorer la circulation sanguine (bye bye crise cardiaque).

8. La carotte

Que dire de la carotte ? Elle est hyper riche en caroténoïdes, antioxydants qui préviennent les maladies reliées au processus du vieillissement.

Tu peux extraire son jus et garder sa pulpe au congélateur pour faire des crackers pour plus tard ; tu peux faire des salades de carottes simples ou composées, des soupes et même des desserts ! Voici une salade que j’aime beaucoup.

Salade fenouil, carotte, pomme

Salade de fenouil, de carotte et de pomme

Obtiens la recette ici.

9. Le panais

Le cousin de la carotte. Le panais a une panoplie de propriétés bénéfiques pour la santé. Ce qui le rend plus spécial, c’est qu’il est très riche en potassium, élément agissant en tant que vasodilatateur et qui diminue la pression sanguine.

Tout comme la betterave, tu peux le manger cru si tu le râpes et en fais une salade. Mais moi, je le préfère cuit à la vapeur, puis réduit en soupe. Il a un goût plus sucré que la carotte, alors utilise-le comme sucrant naturel pour équilibrer les saveurs de tes plats.

10. Le céleri-rave

Faisant partie de la famille du céleri, il détient pratiquement les mêmes propriétés : il nettoie tes toxines du corps, améliore ta pression sanguine, réduit l’inflammation et l’arthrite, te donne un teint éclatant…

Ce gros bulbe est souvent ignoré par la plupart des gens, peut-être parce qu’il n’est pas très attirant et pas très agréable à éplucher, à cause de ses crevasses pleines de terre. Pourtant, sa chair est délicieuse et, franchement, je le préfère au céleri.

Il se mange cru ou cuit. Cru, dans les salades, en rémoulade, par exemple ; cuit,  dans les soupes ou accompagné d’autres légumes racines. Si tu as un peu plus de temps pour cuisiner, transforme-le en nouilles crues, comme dans la recette ci-dessous.

Nouilles arc-en-ciel à la sicilienne 3

Nouilles de céleri-rave avec pesto, orange sanguine et ricotta de macadamia

Obtiens la recette ici.

11. Les épinards

Popeye nous a bien vendu sur la puissance des épinards. Dans une étude nommée Food Chemistry, on a montré que les épinards sont les verdures tendres les plus puissantes à combattre tous types de cancer : du sein, du cerveau, des reins et de l’estomac, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les épinards se consomment bien en salade, dans des smoothies, des jus extraits ou des soupes.

12. Le chou pommé

On peut vite s’ennuyer avec le chou, mais tu peux faire tellement de choses avec ce légume. Utilise le chou vert pour te faire une choucroute fermentée (riche en probiotiques !), prépare-toi une salade de chou simple avec une mayo de noix de cajou, ou extrais son jus et mélange-le avec le jus d’autres aliments (car le jus de chou seul n’est pas très appétissant).

Les salades de chou peuvent être fades, mais il faut que tu saches une chose : tout est dans la sauce ! Tu ne t’en lasseras pas si tu fais des sauces goûteuses. Comme celle de la recette ci-dessous.

Salade de chou thaï

Salade de chou thaï

Obtiens la recette ici.

13. Le chou frisé ou palmier (kale)

Cette plante crucifère a une bonne raison d’être une superstar pour la promotion d’une bonne une santé. Elle est anti-cancer, anti-inflammatoire, détoxifiant… La liste de bienfaits pourrait être très longue. Elle se consomme de plusieurs façons : en salade, en jus, dans les smoothies ou les soupes, comme « pain pita », « tortilla », etc., les possibilités sont infinies.

Ma façon préférée de les manger : en chips. Miam ! Si tu as un déshydrateur, n’hésite pas à les masser avec une bonne crème de cajou et de levure alimentaire pour simuler le goût du fromage.

14. Les autres crucifères

Le rutabaga, le radis rouge ou noir, le navet, les endives, le bok choy (qui va bientôt disparaître), ce sont tous des légumes anticancer. Les radis sont particulièrement spéciaux. Ils sont des grenades devant les maladies pathogènes.

Il est plus agréable de consommer les bulbes crus lorsqu’ils sont coupés finement ou râpés. Mange les crucifères feuillues en salade et pour ce qui est du radis, juste une cuillère à soupe de ce légume dans ton alimentation sera suffisante pour en récolter les bienfaits. Ajoute-le dans tes salades ou une sauce à salade pour leur donner un peu de punch.

15. Les pousses et les germinations

Germinations de lentilles

Tu peux… en fait, tu devrais manger des pousses et des germinations tout au courant de l’année, mais en hiver, c’est vraiment le moment, car notre système immunitaire s’affaiblit plus.

Dans le processus de germination, la valeur nutritive des graines décuple en nutriments, qui deviennent plus assimilables et digestibles. Les pousses et les germinations sont également très riches en protéines, un méga plus.

 16. L’oignon

Combats les blues de l’hiver avec l’oignon. Ça a l’air qu’il contient des phytonutriments qui inhibent la production d’une enzyme (oxidase monoamine) qui, en excès dans le cerveau, causerait la dépression. L’oignon est anti-inflammatoire et anticancer et il entraîne des effets bénéfiques contre les maladies du cœur et le diabète. L’oignon rouge est beaucoup plus riche en antioxydants que le jaune.

Tu peux le manger cru ou cuit. Ajoutes-en dans tes plats salés pour leur relever le goût ou fais-toi un sirop d’oignon. Ma recette de grand-mère haïtienne : mets du sucre naturel sur des tranches d’oignons et laisse reposer au frigo pendant une nuit. Tu auras un sirop prêt à stimuler ton système immunitaire.

17. Des champignons

Dieu sait combien on a besoin de vitamine D en ce temps de l’année, surtout si tu vis dans un pays au-dessus ou en dessus de la latitude de 33°. Et, à part le soleil qui est la source principale, tu peux en trouver naturellement dans les champignons.

Ils sont un remplacement parfait pour apporter de la texture dans tes plats. D’après plusieurs experts, les champignons devraient être principalement consommés cuits pour éviter d’ingérer l’agaritine, composant carcinogène en doses extrêmement élevées. Je ne te vois pas fourrer ta tête dans un gros sac de champignons et t’en empiffrer, alors t’inquiètes si tu en manges quelques-uns crus. Ajoute-les dans des sautés de légumes, dans des galettes sans viande ou dans une bonne sauce de tomates.

18. Le topinambour

J’ai découvert ce légume racine pour la première fois, il y a dix ans, dans mes lectures de Edgar Cayce, médium américain (voilà : tu viens de découvrir que l’ésotérisme m’intéresse) et précurseur de la médecine holistique. Utilisé dans ses thérapies contre le diabète, le topinambour était très souvent recommandé. Aujourd’hui, étant donné tout ce que je sais sur la nutrition, je lèverais peut-être un de mes sourcils sur certaines de ses affirmations.

Mais il avait complètement raison de croire aux vertus du topinambour. Il a un faible taux glycémique, donc parfait pour les diabétiques. Il est riche en inuline, un prébiotique, donc il  améliore ta digestion et augmente ton système immunitaire.

M. Cayce indiquait de le manger cru dans une salade ou autre ou cuit dans son propre jus (cuit à la vapeur en papier-parchemin), en conservant sa pelure. Très important. Si le topinambour cuit dans l’eau, il préconisait de boire l’eau dans laquelle le légume avait été cuit. J’imagine pour que c’est pour ingérer tous nutriments qui s’échappent du légume. Je le faisais et l’eau tournait à un vert émeraude, étrangement. Peut-être à cause des anthocyanines, antioxydants aussi retrouvés dans les aliments violets et bleus. J’ai lu quelque part qu’ils réagiraient avec l’eau alcaline, et c’est pour ça que l’eau devient verte après. Grande énigme, mais j’avale.

Régale-toi ce mois-ci avec ces produits vedettes

Il arrive parfois que tu te demandes ce que tu bien manger en décembre, un mois où pas grand-chose ne pousse à cause du temps froid.

Mais tu peux quand même apporter de la variété et de la couleur dans tes plats avec des produits locaux, surgelés et d’ailleurs.

Pourquoi te restreindre à manger des choux, des betteraves et des carottes ? Tellement de choix s’offrent à toi.

Alors, inspire-toi des recettes ci-dessous, amuse-toi et fais vibrer les cellules de ton corps.

Même si le soleil se couche plus tôt, ne t’empêche pas d’illuminer ta cuisine.

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !