Une salade thaï craquante avec sauce d’« arachide »

Soyons honnêtes.

Combien de fois t’a-t-on servi des salades qui étaient, eh bien, ennuyeuses ou fades ?

Des salades, composées de feuilles de laitue Iceberg défraîchies avec des tranches de tomate ou des carottes râpées défraîchies, noyées dans une vinaigrette de Kraft. Des salades tristounettes, quoi.

Et tu les manges sans joie parce qu’elles sont… santé.

Mais tu as beau savoir qu’elles le sont, tu ne les trouves juste pas appétissantes. Ta bouche ne se met pas à saliver.

Tu as peut-être entendu parler de ces rares énergumènes qui adorent les salades et qui en mangent tous les jours. Qu’est-ce qui les motive autant ? Qu’est-ce que tu dois faire pour l’être comme eux ?

Eh bien, je vais te le dire.

Tu dois être assez créative pour rendre tes salades intéressantes. Quand une salade est colorée, croustillante et éclectique, elle peut être très très succulente.

Et celle que je vais te présenter aujourd’hui a tous ces ingrédients magiques.

Les règles d’or pour créer une salade appétissante

Souvent, les salades ne sont pas attirantes pas parce qu’elles manquent d’éléments pour stimuler tous tes sens : la vue, l’odorat, l’ouïe, le toucher et le goût.

Et pour y arriver, tu dois jouer sur trois types de contrastes :

  • Contraste de couleurs : les premières impressions comptent et on mange avec les yeux. Choisis des couleurs vivifiantes : des feuilles vert foncé et des ingrédients ayant des couleurs chaudes et souvent saturées (orange, rouge, violet…). Tu peux ajouter des couleurs plus pâles (le vert pâle du concombre ou de la pomme verte ou le beige des graines et des noix) pour apporter un autre contraste. Ajoute des éléments sensuels suggestifs (je t’en parle dans trente secondes), qui te font imaginer ce que tu ressentiras une fois que tu prendras une bouchée.
  • Contraste de textures : les textures sont la deuxième sensation que tu ressens. Les textures croustillantes sont toujours plus intéressantes que les molles, alors choisis des ingrédients frais. Garde les textures coulantes et crémeuses (indice : ce sont elles les éléments sensuels dont je te parlais plus tôt) pour la sauce à salade. Tu peux aussi ajouter des fruits et des fruits-légumes juteux (concombre, poivron rouge ou tomate) pour une explosion liquidienne.
  • Contraste de goûts : les saveurs aigre-douce ou sucrée-salée sont très appréciées parce qu’elles sont stimulantes. Alors fais de même. Joue avec ce contraste dans tes plats : carotte râpée-olives, jus de citron-sirop d’érable dans la vinaigrette, feuilles vertes amères-fruits sucrés, ce ne sont que quelques exemples.

En général, ce que plusieurs ne savent pas, c’est que c’est vraiment la sauce à salade qui fait toute la différence. Alors, concentre-toi là dessus. Pour cette salade, j’ai aussi ajouté un aliment croustillant non habituel.

Des nouilles réellement fraîches

Tous les lundis soirs, chez nous, on mange asiatique. Et depuis un certain temps, je préparais des sautés de légumes avec une sauce teriyaki, accompagnés de quinoa. Ce n’est pas le plat préféré de mon petit monstre adorable. Alors, le week-end dernier, j’ai décidé qu’il était temps de le « moderniser » et d’ajouter quelque chose qui rendrait ma salade irrésistible pour mon fils : des nouilles.

Nouilles de varech

La salade est essentiellement composée de verdure avec plein de légumes colorés, des fines herbes, des nouilles, le tout nappé dans une sauce crémeuse. J’ai opté pour des nouilles de varech pour le côté nutritif.

Ces nouilles à base d’algue sont croquantes et ne contiennent que 6 calories par portion si tu désires perdre du poids. En plus d’être sans gluten, crues et sans gras, elles sont également riches en minéraux, dont le calcium (15% de l’apport quotidien). Elles nécessitent aucune cuisson. Il suffit simplement de les rincer et de les ajouter à ta recette préférée. Mais il est possible de les mettre dans de l’eau chaude.

Tu peux les retrouver dans les magasins d’aliments naturels et, apparemment, même dans les supermarchés plus conventionnels tels que Wal-Mart. Si tu n’en trouves pas, des vermicelles de riz brun ou des nouilles à base de légumineuses peuvent très bien le faire aussi.

Aussi, si tu as du mal à faire ta cohorte manger ces nouvelles types de nouilles, parce qu’elle est accro aux produits raffinés, mélange-les aux nouilles traditionnelles (en minorité, bien sûr, ;) ). Pourvu que tes bien-aimés mangent le reste, n’est-ce pas ?

Cette salade prend tout au plus 30 min et elle est très facile à faire. Tu la fais en deux temps : la découpe des légumes, tantôt avec une mandoline, tantôt avec un éplucheur, puis la sauce.

Salade colorée

La sauce est faite à partir de beurre d’amande et non d’arachide pour éviter les réactions allergiques de certains. Mais n’hésite pas à choisir un autre beurre de noix de ton choix.

Enfin, si tu veux ajouter un surplus de protéines, ajoute des graines de chanvre ou des haricots edemame ; pour un côté plus « viande » et pas nécessairement cru, du tempeh.

En tout cas, je pense que tu vas vraiment aimer. Elle est hyper nutritive ET craquante ET savoureuse.

Sers-la en entrée ou comme plat principal. Mange-la dans un roulé, soit dans un rouleau de riz ou une feuille de chou cavalier. Ce ne sont pas les variantes qui manquent.

Salade thaï avec sauce d’« arachide »

POUR 3-4 PERSONNES

Ingrédients

Salade

2 tasses (340 g) de nouilles de varech ou vermicelle de riz
2 carottes, découpées en rubans ou en spirales avec un découpeur en spirale
2 oignons verts, finement coupés
¼ tasse (15 g) de coriandre, ciselée
¼ tasse (15 g) de menthe, ciselée
1 tasse (30 g) d’épinards, coupés
1 tasse (70 g) de bok choy, coupé
1 tasse (75 g) de chou rouge, finement coupée
1 poivron rouge, finement coupé
¼ tasse de graines de sésame

Sauce d’« arachide »

½ tasse (120 g) de beurre d’amande
¼ tasse (60 ml) d’eau
2 cuillères à soupe (30 ml) de jus de citron vert
3 cuillères à soupe (45 ml) de tamari
2-3 cuillères à soupe (30-45 ml) de sirop d’érable
1 gousse d’ail, écrasée (environ ½ cuillère à café)
½ cuillère à café de gingembre frais râpé
1 cuillère à café de pâte de chili thaï ou 1 chili rouge thaï émincé ou ¼ cuillère à café de flocons de chili rouge

MÉTHODE

Dans un grand bol à salade, ajouter tous les ingrédients et bien mélanger. Mettre de côté.

Pour faire la sauce, mettre les ingrédients dans un petit mixeur ou un petit bol à mélanger. Ajouter la sauce à la salade et bien mélanger. Saupoudrer de graines de sésame et servir aussitôt.

Déguster !

Cette salade et la sauce seule se conserveront au réfrigérateur pendant 5 jours.


Si tu essaies cette recette, je veux le savoir ! Laisse-moi un commentaire ci-dessous ou partage-la sur Instagram avec le mot-clé #deboncru.

 

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !