Une soupe à la citrouille si facile et divine que tu en voudras encore plus

J’en avais tellement qu’au début je ne savais pas quoi faire avec.

Une méga citrouille — quand je te dis méga, je veux dire MÉGA — me saluait depuis quelques jours, dans mon hall d’entrée, depuis que je l’avais achetée dans le but de la sculpter et de la décorer pour un défilé de citrouilles, concours organisé par mon quartier avoisinant le lendemain d’Halloween. Lors de cet évènement, on a droit à une exposition des citrouilles « déguisées » sur les sentiers d’un parc à la lueur des bougies, avant d’annoncer le vainqueur. Comme mon petit monstre adorable avait perdu l’intérêt d’y participer, je l’avais abandonnée là.

Mais pas pour longtemps.

Un jour, j’ai décidé qu’il était temps qu’elle passe sous le bistouri. J’avais envie de me lancer dans la préparation d’une soupe à la citrouille pour la deuxième fois de ma vie (la première était l’année dernière). Alors, avec l’aide de mon compagnon, nous l’avons découpée en plusieurs morceaux, et c’est comme ça que tout a commencé.

Vingt minutes plus tard, j’avais une soupe ex-quise ! Et je n’en reviens pas comment je l’ai préparée en si peu de temps.

La beauté dans tout ça : grâce à mon inexpérience quant à la préparation de la citrouille, j’ai pu découvrir un secret pour retirer sa chair quatre fois plus rapidement que la méthode populaire.

Et je vais le partager avec toi.

Comment facilement enlever la chair de courge en moins de 10 minutes

Souvent quand tu lis des recettes comprenant la courge, on te dira que, pour enlever la chair, tu dois préchauffer le four à 350-400 °F, couper le cultivar en deux et le déposer vers le bas sur une plaque de cuisson.

Et tu dois le faire cuire pendant 45 min au moins.

Qui a toujours le temps d’attendre 45 min ? Quoique j’adore cuisiner, je suis une maman pressée (ou souffrant souvent de la « flemmatite »), comme toi tout de même ! L’année dernière, quand j’ai fait ma tarte à la citrouille crue pour la première fois, je me suis dit qu’éplucher la peau serait la façon la plus logique d’avoir la chair directement.

Voilà ce que je fais : après avoir enlevé la tige, je coupe la courge en deux transversalement, puis chaque moitié en deux encore. Ensuite, je la tranche en suivant ses lignes naturelles et j’obtiens plusieurs tranches « triangulaires », que je peux éplucher facilement. Pour ce faire, il te faudra un bon éplucheur à légumes, par contre. Et il se peut que, selon le type de courge, tu doives éplucher au moins deux bonnes couches (je pense à la courge Butternut).

C’est tout ! Tu pourras les couper en cubes après, si tu veux. Et tu peux en faire ce que tu veux : surgèle la chair crue en cubes ou cuis à la vapeur et ensuite, surgèle-la ensuite. Ou bien, réduis-la en purée, peu importe si elle est crue ou cuite.

tranches-citrouille

Les énormes avantages de cuire tes aliments à la vapeur

La cuisson d’aliments à la poêle, au four ou à l’eau entraîne une perte de certains nutriments (antioxydants, vitamines, minéraux, enzymes…), qui sont très sensibles à la chaleur. Alors que cuits à la vapeur, ils ne sont pas agressés par une température importante et cuisent doucement, ce qui leur permettent de préserver leurs qualités nutritionnelles.

Mais aussi, leurs saveurs et leurs parfums sont confinés dans leur enclos et ne s’échappent pas. Voici en résumé quelques avantages :

  1. C’est très sain : les micro-nutriments sont préservés grâce à la cuisson à chaleur douce ;
  2. C’est réellement léger : on n’utilise pas ou peu de matière grasse ;
  3. C’est agréablement parfumé : les aliments s’imprègnent délicatement des parfums des herbes ou épices utilisés ;
  4. Ça donne un bouillon magique : l’eau rendue par les aliments est un véritable concentré de vitamines, qui est dépuratif et détoxifiant ;
  5. C’est sans danger : aucun de risque de « brûler » les aliments et de produire des produits de glycation avancée (Agent glycation end-products, AGEs), responsables de l’accélération du vieillissement, de la détérioration et de l’inflammation des tissus dans l’organisme.

Alors, qu’attends-tu ? Sors ton cuit-vapeur électrique, ton couscoussier, tes paniers en bambou ou tout simplement, utilise une casserole remplie d’eau sur laquelle repose une passoire métallique couverte d’un torchon ou d’un couvercle semi fermé, et déguste des repas ultra goûteux et nutritifs.

Soupe simple à la citrouille

Savais-tu que la citrouille est plus ou moins synonyme du potiron ? Elles sont toutes deux des cucurbitacées, mais la citrouille est de forme plus ronde, a un pédoncule plus dur et fibreux, a une chair plus fibreuse et est moins sucrée et savoureuse que le potiron.

Mais grâce à ma baguette magique (mes connaissances en cuisine et mes outils), je peux te transformer presque n’importe quel fruit (parce que théoriquement ou botaniquement, c’en est un) en quelque chose de savoureux ! Comme les citrouilles ne seront plus de saison cet hiver, tu ne pourras plus t’en servir, à moins que tu en aies surgelées beaucoup. Mais de toute façon, tu peux reprendre cette même recette avec le potiron.

En tout cas, j’étais agréablement surprise par cette soupe. Je l’ai trouvée si incroyablement délicieuse et si rapide à faire que je ne pouvais pas m’empêcher de la publier. Ça aurait été un crime de ma part de la garder toute pour moi et ma famille. Et en plus, cette recette ne demande que dix, onze ingrédients ! Incluant les épices ! (Beaucoup de livres de recettes avec des titres accrocheurs ne les comptent pas pour qu’ils se vendent mieux.)

Bref, je me suis inspirée d’une recette découverte sur Internet pour commencer et j’ai mis ma propre tournure. La recette de départ demandait comme ingrédients principaux la citrouille en purée, un bouillon végé, un lait de noix de coco, un sucrant et des épices. Je vais faire mon propre lait de noix de coco, ai-je tout de suite pensé. (Tu mixes des flocons de noix de coco à de l’eau, et les proportions sont les mêmes que celles de n’importe quel lait végétal, c.-à-d. 1:4 [noix, eau]).

lait-de-noix-de-coco

Mais, le liquide ne sera jamais aussi crémeux que si tu mixes la jeune chair de noix de coco avec du liquide. Il finira par se séparer. Ensuite, j’ai voulu remplacer le bouillon végé par du miso, mais j’avais seulement des bouillons végé en cubes dans mes armoires. Pas grave.

L’avantage du miso, c’est qu’il apporte un côté plus nutritif : il est fermenté (parfait pour la flore intestinale) et il apporte un peu de protéines. Mais sinon, un ou l’autre donnent le goût umami. En passant, si tu comprends le principe des équilibres des saveurs, tu peux remplacer n’importe quel ingrédient par d’autres choses de similaire. Par exemple, la recette demande du sirop d’érable, mais tu peux toujours le remplacer par un autre sucrant naturel, comme des dattes si tu veux un sucrant entier plutôt que raffiné.

Une fois mes choix d’ingrédients faits, j’ai décidé que j’allais cuire ma citrouille à la vapeur avec l’ail et l’oignon pour avoir un goût plus doux et parfumé, récupérer l’eau rendue de ma cuisson vapeur pour faire mon lait de noix de coco et apporter un peu de chaleur et mixé le reste de mes ingrédients.

Ingrédients pour la soupe à la citrouille

Cubes de ctrouille

soupe-citrouille-6

J’ai suivi mon plan et quand j’ai goûté pour voir si j’avais quelque chose de bien équilibré en saveurs, j’ai failli tomber en pâmoison.

Ma soupe était mor-telle ! Oh ! Mon Dieu ! Je n’exagère pas. Trop bonne. Elle avait un goût de beurre et même de poulet (d’après mes souvenirs en tant que mangeuse de chair animale) ! Elle n’a pas duré plus d’une soirée. Tout le monde s’en est léché les babines. Je l’ai refaite plus tard en jouant avec le goût umami, en changeant les cubes de bouillon avec le miso et même le tamari, et elle était tout aussi délicieuse.

En tout cas, si tu cherches quelque chose de bon pour les temps frais qui approchent, cette soupe est parfaite. Elle est chaude (mais pas fumante), réconfortante, savoureuse, crémeuse, légèrement sucré, parfaitement épicée, simple, satisfaisante et le plus important, santé.

Essaie pour voir.

Soupe à la citrouille

Pour 4 portions

Ingrédients

6-8 tasses (1, 5 L) d’eau
4 tasses (500 g) de citrouille, épluchée
½ tasse d’oignon rouge, coupé
3 gousses d’ail, coupées (environ 1 ½ cuillère à soupe)
1 tasse (120 g) de flocons de noix de coco râpé et non sucré
¼ tasse (80 g) de miso
2 cuillères à soupe (45 g) de sirop d’érable, d’agave ou 2 dattes dénoyautées
½ cuillère à café de muscade en poudre
½ cuillère à café de cannelle en poudre
½ cuillère à café de poivre noir moulu
¼ cuillère à café de sel

Feuilles de coriandre ciselées pour décorer

Méthode

Mettre l’eau dans une casserole moyenne et enfermer la citrouille, l’oignon rouge et l’ail dans un panier vapeur. Cuire jusqu’à ce que la citrouille se ramollisse. Une fois cuite, mettre de côté les ingrédients cuits.

Dans le mixeur, transférer 4 tasses de l’eau réduite. Laisser refroidir un peu jusqu’à ce qu’elle tiédisse. Ajouter les flocons de noix de coco et mixer jusqu’à l’obtention d’une consistance lisse pour en faire un lait de noix de coco. Réserver 2-4 cuillères à soupe pour décorer les bols à la fin, si désiré.

Dans le mixeur, ajouter la citrouille, l’oignon rouge et l’ail et le reste des ingrédients. Mixer jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Diviser dans des bols et décorer avec une cuillère à soupe de lait de noix de coco dans chaque bol. Décorer avec la coriandre et du poivre fraîchement, si désiré. Servir aussitôt.

Déguster !

Variantes

Remplacer le lait de noix de coco par le lait de noix de cajou et décorer avec la crème.

 

Naïby

About the Author

Naïby

J'ai pour mission d'aider les gens à atteindre une longue vie saine et radieuse, grâce à mes recettes savoureuses, à des conseils pratiques et à des solutions astucieuses.

Soif de changement ?

Joignez-vous à la famille de bons vivants pour recevoir des conseils pratiques, des astuces ingénieuses et des recettes délicieuses. Commencez de bon pied avec mon guide manger cru jusqu'à midi pendant 7 jours, incluant 14 recettes délicieuses et rapides. C'est GRATUIT !

  • Karaa

    ça a l’air très très bon, je garde la recette, merci!

    • Salut ! Oui, merci. Tu m’en diras des nouvelles lorsque tu la feras. Au plaisir !